22 avr. 2019

▼ Chronique #133 - Rebelle du désert (T2) : La trahison par Alwyn Hamilton.

▬ REBELLE DU DÉSERT (T2) 
La trahison

Autrice : Alwyn Hamilton.
Editions : Pocket Jeunesse.
Nombre de pages : 448 pages.
Genre : Fantastique.
Date de sortie : 21 septembre 2017
Prix : 18,90€
Liens utiles :


Résumé : Le destin du désert repose entre ses mains
Amani et Jin luttent désormais ensemble pour libérer le désert du Miraji. Retenue au coeur du palais du sultan, la guerrière est déterminée à découvrir les secrets du tyran sanguinaire. Mais ce qu'elle apprend ébranle toutes ses convictions... Le sultan est-il le véritable traître ? Et surtout, que cache la mystérieuse disparition de Jin ?
8/10 


Voilà une suite que j'attendais de lire avec tellement d'impatience ! J'avais lu le premier tome en 2017 et ça avait été un GROS coup de coeur à l'époque. Malheureusement, je ne me souvenais absolument pas de ce premier livre et j'ai dû relire le premier opus pour bien me remettre dans l'univers et apprécier la suite à sa juste valeur. Et quelle suite ! 
J'avoue que je l'ai lu hyper rapidement, presque d'une traite, tant les évènements se succédaient et que j'avais envie de connaître la suite. J'ai adoré suivre Amani dans le coeur de la capitale du Miraji qui essayait de lutter contre le sultan - grand méchant de l'histoire. Niveau machinations et complots, c'était vraiment top ! 

On a pu faire la connaissance de nouveaux personnages comme Sam (coeur sur lui) ou revoir d'anciens personnages (je vous laisse le suspense haha) du premier tome qu'on pensait définitivement sorti de l'histoire. Bien évidemment les personnages secondaires ont toujours une place bien définie et restent quasi aussi importants qu'Amani même si on les suit beaucoup moins. 
J'aime toujours autant Amani qui est un personnage ô combien badass, qui ne se laisse pas faire et est complètement indépendante : c'est sans nul doute une héroïne forte que je qualifierais d'inspiration tant son courage est débordant. Un peu déçue de ne pas trop voir Jin dans ce roman puisque c'est aussi un personnage que j'aime beaucoup mais je pense que l'autrice voulait vraiment mettre l'accent sur les intrigues politiques, l'aventure et surtout l'attrait particulièrement casse-cou d'Amani pour le danger. 

Donc oui, j'ai adoré le contexte de l'histoire et l'intrigue politique qui régnait puisqu'en plein coeur du palais du tyran, Amani va avoir bien des soucis à régler : prise dans le harem du sultan, elle va devoir non seulement tout risquer pour sauver la Rébellion en tâchant d'avoir toujours un coup d'avance sur le sultan et en essayant de rester en vie car la vie dans le harem n'est pas de tout repos. 

Ce que j'ai beaucoup aimé aussi c'est que les mythes et histoires qui étaient apparus dans le premier tome prennent un sens plus réalistes et qu'on en apprend beaucoup plus sur les Djinns. Pour une passionnée de mythologie et fantastique comme moi, c'était vraiment l'idéal. 
Parlons aussi de cette fin... MY GOD ! Quand je l'ai lu, je me suis dis "mais... C'EST PAS POSSIBLE DE FINIR COMME ÇA", un véritable cliffhanger qui nous tord le ventre avec cette fameuse question "que va-t-il se passer maintenant?". Tellement que pour moi ça a tourné à l'obsession et que je me suis empressée de me jeter sur le tome 3 parce que j'étais incapable d'attendre. 
Et aussi parce que l'univers est trèèèèès riche et que j'avais peur de passer encore à côté de certains détails dans le tome 3 à cause de ma mémoire de poisson rouge. 
J'avoue que le gros bémol aux livres c'est qu'il manque une carte. Pourtant ça n'aurait pas été un coût de la rajouter parce que j'ai VRAIMENT galéré à me repérer et à me souvenir de tous les peuples qui existent autour du Miraji : c'est trop dense. 

En soit, une belle suite qui promet un tome trois particulièrement réussie ! 

A qui est-ce qu'on recommande cette lecture ? Aux fans des contes orientales et héroïnes super badass. 

ON ADORE : Amani, l'intrigue du roman et l'univers toujours aussi génial. 
ON REGRETTE : La carte au début du livre, franchement, c'était trop demandé ? é-è 

La bise,
Cam.