22 avr. 2019

▼ Chronique #131 - La couleur du mensonge (T2) : Le parfum de la trahison par Erin Beaty.

▬ LA COULEUR DU MENSONGE (T2) 
Le parfum de la trahison

Autrice : Erin Beaty.
Editions : Lumen.
Nombre de pages : 341 pages.
Genre : Fantasy.
Date de sortie : 11 octobre 2018
Prix : 16€
Liens utiles : 


Résumé : Faites tomber les masques... sans jamais abaisser le vôtre !
Ayant prouvé sa valeur en tant qu'espionne et entremetteuse prodige, Sage Fowler est désormais bien introduite dans la haute société grâce à son titre de préceptrice des filles du roi. Quand elle apprend qu'une expédition secrète se prépare, elle saisit cette chance de servir une fois de plus son royaume – et de retrouver par la même occasion l'homme qui est désormais son fiancé, le capitaine Alexander Quinn. Chargée de l'éducation du prince Nicholas, elle observe avec beaucoup d'intérêt la toute nouvelle unité d'élite. Mais l'audace de la jeune fille n'est pas du goût d'Alexander, et leurs relations s'enveniment... 

Quand le capitaine, poussé par des raisons connues de lui seul, franchit la frontière voisine au risque de créer un grave incident diplomatique, tout bascule. Sage n'a plus le choix : avec pour seules ressources son don pour les langues et une connaissance approfondie de l'adversaire acquise à la capitale en qualité d'espionne personnelle de la reine, elle doit trouver le moyen d'éviter une nouvelle guerre... 

10/10

Merci aux éditions Lumen pour l'envoi de cette beauté ! 

Je ne sais pas pourquoi j'ai mis autant de temps à écrire ma chronique sur ce livre alors que ça a été un tel coup de coeur ! Sûrement parce que justement je n'ai pas réussi à trouver un point négatif et que j'aime bien (généralement) montrer et les points positifs et négatifs. Mais alors là chou blanc... Très honnêtement Erin Beaty m'a réellement impressionné. Elle avait pourtant mis la barre si haute avec le premier tome que je ne pensais pas être capable d'autant aimer sa suite mais... WA-HOU ! C'était vraiment incroyable et si vous n'avez toujours pas lu ce roman, sachez que je vous juge fortement (non, je rigole) (mais quand même) (qu'attendez-vous?). 

L'atout majeur du premier tome reposait sans nul doute sur les rebondissements très nombreux qui rendaient la lecture addictive et les coups fourrés qui faisaient que plus on avançait dans le livre, plus on apprenait des secrets bien gardés, des histoires complexes et des péripéties à n'en plus finir. Le tout dans un saladier de complots, mensonges, supercherie et intrigues politiques. Du coup... En me plongeant dans le tome 2, je me doutais bien que l'autrice ne pouvait pas garder cette superbe recette qui avait tant marché précédemment sans être rébarbative
Pourtant, elle a su bien me surprendre une nouvelle fois à sa façon. 
Dans ce deuxième tome nous retrouvons Sage et Quinn dans un quotidien bien rôdé quoi que pesant pour les fiancés : Sage est officiellement prescriptrice pour la famille royale et s'occupe de l'éducation des princesses et du prince mais Quinn, fidèle à son statut de capitaine est constamment en mission pour le roi. Séparés très souvent, leur amour est mis à rude épreuve surtout quand Sage décide d'accompagner Alex durant sa prochaine mission - qu'il le veuille ou non, d'ailleurs ! 

S'ensuit une véritable quête et des intrigues toujours bien ficelés où politique, guerre et mensonges sont de mèches. J'ai adoré le voyage de Sage et Quinn, les contrées lointaines où ils sont allés et qui sont bien éloignées de celles du premier tome où on découvre plus les saveurs du sud et les déserts à perte de vue - sur une partie du roman en tout cas. 
J'ai aussi adooooooré l'évolution de Sage, c'est une héroïne qui me parle beaucoup et qui ne se laisse pas marcher dessus. Elle a un côté un peu sauvage me rappelant énormément Eowyn dans le Seigneur des Anneaux, à se battre pour ce qu'elle défend et ce qu'elle aime, n'en faisant qu'à sa tête quitte à se mettre en danger. Elle se croit autant capable qu'un homme et BON SANG que c'est plaisant. Un personnage avec un côté féministe, je dis OUI. 
Sa tendance tête brûlée a tendance à faire battre de l'aile à son couple puisque Quinn est, certes, complètement ouvert mais très protectionniste. Cependant, pas au point d'être étouffant. Donc un bel équilibre. 

Je dois dire que la dernière partie du livre m'a vraiment ACHEVÉ. J'étais limite en train de me ronger les ongles à sang tant j'étais stressée et angoissée : j'avais hyper peur de la fin cliffhanger et de la tournure de certains évènements - si vous saviez à quel point votre petit coeur va être proche de la crise cardiaque. Mais finalement Erin Beaty a su mettre un point final à son deuxième roman sans qu'on soit déchiré par les dernières pages : mer-ci pour ça. 
J'ai très hâte de retrouver Sage et Quinn dans la suite de leurs aventures ! On m'a chuchoté à l'oreille que ça serait le dernier tome puisque c'est normalement une trilogie, du coup je suis à la fois enchantée et assez triste. Chaque tome est une véritable découverte, un regain d'air frais et je suis tellement admirative du travail d'autrice d'Erin Beaty. Je me réjouis d'ores et déjà de lire le tome 3, vivement ! 

En bref, c'était un deuxième tome encore plus intense que le premier où les complots, secrets, trahisons et supercheries sont au rendez-vous et où la plume de l'autrice arrive à nous mener par le bout du nez : impossible de connaître la fin et de lâcher le roman !

A qui est-ce que je recommande cette lecture ? Les fans des romans où les manoeuvres politiques et stratégiques ne dérangent pas. 

ON ADORE : Les personnages, l'univers, le contexte, les intrigues, la fin !!!
ON REGRETTE : /

La bise,
Cam.