7 févr. 2019

▼ Chronique #129 - Vicious (T1) : Evil de V. E. Schwab.

▬ VICIOUS 

Autrice : V. E. Schwab.
Editions : Lumen.
Nombre de pages : 532 pages.
Genre : Fantastique.
Date de sortie : 7 février 2019.
Prix : 16€
Lien utile : Se le procurer sur Amazon

Résumé : Le combat du mal contre le mal absolu.
Autrefois, Eli et Victor étaient les meilleurs amis du monde. Mais cette époque est bien finie. Elle est même... morte et enterrée. 

À la fac, Eli le brun et Victor le blond partagent la même chambre. Ils sont inséparables et pourtant absolument aux antipodes l'un de l'autre. Victor, c'est l'ombre : complexe et torturé, il passe ses journées à noircir les ouvrages de développement personnel de ses parents pour laisser apparaître des slogans d'un pessimisme saisissant. Eli, c'est la lumière – un garçon fascinant, doté de toutes les qualités, charismatique et solaire. Pourtant, sous la surface lisse du visage parfait de son ami, Victor entrevoit des démons inavouables. Et il n'est pas au bout de ses surprises... 

Car un jour, Eli fait la découverte du siècle : des pouvoirs surhumains semblent se manifester chez ceux qui ont subi une expérience de mort imminente. On les appelle des EO – pour " ExtraOrdinaires ". Aveuglés par l'ambition et la curiosité, les deux amis se lancent un défi insensé : celui de frôler la mort pour percer ce mystère. Malheureusement, leur tentative tourne au désastre. Dix ans plus tard, Victor croupit en prison, tandis qu'Eli est acclamé en héros. Mais ce que le monde entier ignore, c'est que le véritable monstre rôde dehors, en toute liberté... 
10/10 

COUP DE COEUR ! 

Merci aux éditions Lumen pour l'envoi de ce roman. 

Quelle magnifique et merveilleuse surprise j'ai eu en découvrant le premier tome de Vicious de V.E. Schwab. Si vous lisez mon blog, vous savez que j'ai déjà lu sa première trilogie traduite chez Lumen : Shades of Magic et que je l'ai adoooooooré. Quasi coup de coeur, elle fait pourtant partie des sagas dont je ne me séparerai jamais et que j'aimerai relire un jour ou l'autre. 
Aussi étais-je très curieuse de découvrir ce nouveau roman de l'autrice, aux antipodes de cette fameuse trilogie. J'avais vraiment ENVIE de découvrir de nouveaux pans de la personnalité de Schwab, sachant pertinemment que son univers arriverait à me parler. Avec une pointe d'excitation et d'impatience, je me suis donc lancée dans Vicious à peine quelques jours après l'avoir reçu. Pour tout vous dire, j'ai essayé d'en savoir LE MOINS POSSIBLE sur le roman, je n'avais pas lu la quatrième de couverture et je n'avais pas cherché à lire des avis VO, je partais donc sur une page blanche portée simplement par mon expérience avec cette autrice. 

Et vous voulez que je vous dise ? C'était G-E-N-I-A-L ! Complètement différent de Shades of Magic, mettons-nous bien d'accord mais tellement plus intense !!! Je n'arriverais pas à décrire mes émotions durant ma lecture mais croyez-moi, je me suis laissée aller aux côtés de Victor et Eli, deux personnages complexes qui se rencontrent à l'université. Brillants tous les deux mais aux extrêmes opposés, nous avons d'un côté la lumière et de l'autre les ténèbres. 
Ils se complètement pourtant très bien et deviennent très vite inséparables. Nous les suivrons donc durant un projet d'étude qui va les passionner et pire que tout changer leurs vies à jamais. Obsédés par les EO, ils vont essayer de comprendre le sujet en le décortiquant et en mettant en pratique leurs idées farfelues pour en devenir un. Ensemble, ils vont s'amuser à courir sur la frontière entre la vie et la mort et ça leur laissera des marques indélébiles. 
Dix ans plus tard, nous les retrouvons tous les deux avec ce qu'ils restent d'eux, une envie de revanche d'un côté et un besoin maladif de purifier le monde de l'autre. 

Pourquoi est-ce que ce roman a été un coup de coeur ? 

  • Pour sa narration et son alternance des chapitres dans l'espace temps : Un coup nous sommes dans un flashback, un coup dans le présent où il est difficile de comprendre les actes et motivation de chacun. Au début, ne soyez pas surpris si vous ne comprenez pas grand chose, c'est normal. Vous aurez vos explications dans les précieux souvenirs de nos personnages. Je ne parlerai même pas de la plume de V. E. Schwab, c'est une déesse de l'écriture. 
  • Pour ses personnages merveilleusement compliqués, sombres et intéressants : Que ce soit nos deux protagonistes principaux ou les personnages secondaires, je les ai TOUS aimés. C'est si rare que ça doit être bien mis sur le devant de la scène. Il n'y a pas dix mille personnages (tant mieux) mais ils apportent tous quelque chose au roman de particulier. Mitch, Serena et Sydney ont une histoire propre qu'on découvre au fur et à mesure des pages. Chacun mériterait bien un roman pour eux tant ils dégagent un atypisme et complexité qui ne demandent qu'à s'exprimer. Je ne parle même pas d'Eli et Victor qui m'ont coupé le souffle. Si vous me demandez, je suis carrément team Victor mais les chapitres d'Eli et les choix qu'il fait au fur et à mesure des chapitres étaient tellement captivants. Bref, je les aime. Tous. 
  • Pour l'univers obscur dont laquelle on est plongé Mort, super-vilain et rivalité sont les maîtres mots du livre. On y retrouve des sujets intéressants comme la religion, les apparences (trompeuses), la notion du bien et du mal (mais surtout du mal), l'amitié, la vengeance. Le tout dans un mélange dark. C'est hyper intense, haletant et on redemande encore. Il y a du fantastique et j'ai adoré voir justement le côté un peu "malsain" qui change des histoires qu'on peut trouver sur le sujet. 
  • Pour l'intrigue principale : Non parce qu'on parle de tout sauf de l'histoire alors que c'est clairement ce qui doit vous intéresser, non ? Pas plus de suspense, c'est une tuerie. Certains vont certainement dire que ça manque d'action mais je ne suis pas d'accord puisqu'elle s'installe petit à petit, dévorant chaque page un peu plus au fil du roman. On est vraiment dans une histoire psychologique. Je pense qu'avec ce roman, ça passe ou ça casse car il est vraiment inclassable. Soit on aime l'histoire dès le début, soit on n'aime pas. 
  • Pour Victor : Alors, oui. Ok. J'aime tous les personnages. Mais SURTOUT Victor et j'avais envie de faire un point spécialement pour lui parce que j'ai adoré ce personnage et je suis carrément dans sa team, huhu. On le suit dès le début jusqu'à la fin et ce anti-héros a quelque chose de très touchant. Il est différent dès le début, dégage un magnétisme fascinant et c'est trop bête à dire mais il m'a vraiment touché ce personnage. J'avais envie de l'aimer, de lui faire un câlin et de lui dire qu'il arriverait à tout faire s'il le voulait. 
A qui est-ce que je recommande ce roman ? Franchement, plutôt aux jeunes adultes. Si vous avez moins de quatorze/quinze ans, je ne vous conseille pas de vous lancer dedans car je doute que ce livre soit vraiment à votre goût. 

En bref, Vicious est un roman dont on ne peut difficilement pas se passer : histoire irrésistible aux allures très sombres et personnages merveilleusement complexes, c'est une pépite inclassable qui est et restera un énorme coup de coeur. Merci Lumen pour cette incroyable découverte et vivement le tome 2 ! 

 
La bise,
Cam.

PS : J'ai carrément shippé Victor/Eli, je les aime trop.