28 janv. 2019

▼ Chronique #127 - In real life (T1) : Déconnexion par Maiween Alix.

▬ IN REAL LIFE (T1) 
Déconnexion

Autrice : Maiween Alix. 
Editions : Milan. 
Nombre de pages : 408 pages.
Genres : Dystopie/Science-fiction. 
Date de sortie : 22 août 2018.
Prix : 16,90€

Résumé : Dans un futur post-apocalyptique, les humains vivent dans de petites implantations agricoles, travaillant à régénérer les écosystèmes endommagés. Chaque individu est connecté au Système. À travers ce vaste réseau numérique, les gens peuvent communiquer par la pensée et visiter pendant leur sommeil des "rêves éveillés", des rêves si réels qu'ils permettent aux membres du Système de vivre une existence virtuelle en parallèle de leur vie dans l'implantation.

Chaque nuit, les adolescents s'affrontent dans des épreuves de construction de rêves. Le jour de la Répartition, les plus doués quitteront leur implantation pour consacrer leur vie à l'élaboration des rêves éveillés.
Brutalement arrachée au Système alors qu'elle est sur le point de remporter le Tournoi des constructeurs, Lani découvre un monde "hors connexion", dans lequel son pouvoir d'élaborer des rêves lui offre un destin inattendu.
7,5/10 

Merci à Page Turners pour l'envoi de ce roman. 💙

Quelle belle découverte que ce roman ! J'avoue que j'ai attendu un peu avant de le découvrir car je n'étais pas trop dans le mood pour de la science-fiction quand je l'ai reçu mais je regrette presque d'avoir AUTANT attendu - quoi que finalement, c'est pas plus mal vu la fin... 😇

On se retrouve donc à suivre Lani, une jeune femme que j'ai beaucoup apprécié et qui, je trouve, a une très belle évolution. Vivant dans un monde quasi-parfait où tout est absolument connecté à elle - de ses rêves à ses émotions -, tout bascule le jour où elle se fait kidnapper lors d'une excursion. Elle comprend vite avec le comportement violent de ses ravisseurs qu'ils ne sont pas connectés au réseau comme elle et qu'ils ont besoin d'elle et de quelques-uns de ses amis pour une mission afin de servir la cause rebelle. 
Dépitée, triste, effrayée et sans plus aucun repère, Lani se voit obliger de les suivre à travers une longue distance et sous leurs menaces et agressivités. Fort heureusement, il y a Alexander. Alalala... 
Je ne vous en dis pas plus sur ce monsieur que j'espère vous apprécierez autant que moi durant ma lecture. 

J'avoue que j'ai trouvé la première moitié du roman complètement dingue, j'ai trop trop TROP adoré et j'étais vraiment à fond dans le roman, je n'arrivais pas à lâcher le livre ! Par contre, j'ai été un peu moins emballé arrivée à la seconde moitié quand Lani arrive finalement sur la terre des rebelles. Les choses qui s'y passent ont une ambiance différente, toujours avec autant de suspense (parfois trop) mais c'est surtout d'un coup beaucoup plus lent et on ne trouve pas assez rapidement les réponses à nos questions. Une fois arrivée là-bas et ça après plusieurs semaines, ils ignorent toujours pourquoi ils ont été kidnappés. Ils sont remis aux mains de famille d'accueil qui, certes, apportent une touche de douceur au récit pourtant bien éprouvant jusque-là. Mais c'était frustrant. 
Fort heureusement, l'action revient au bout d'un moment et j'ai pu retrouver cette ambiance qui me plaisait autant au début. 

Niveau personnages, j'avoue que j'ai pas réussi à réellement m'attacher à tous ceux présents. J'ai beaucoup aimé Lani et Alexander mais pour le reste, j'avais du mal à vraiment me faire une idée sur les différents protagonistes. Particulièrement Socrate, je suis encore à me questionner sur ce chef des rebelles qui s'est pourtant bien dévoilé. De même que le monde dystopique de l'autrice, je suis encore très curieuse de le découvrir et j'ai l'impression qu'on n'a vu qu'un tout petit pourcentage de ce qu'elle va pouvoir nous offrir dans les deux prochains tomes que j'ai déjà hâte de me procurer. 
Et heureusement que le tome 2 est prévu pour bientôt car la fin... Wahou ! Niveau cliffhanger, on ne fait pas pire !! 
En bref, un très bon premier tome qui introduit de la science-fiction très riche dans un univers dystopique fort bien mené. 

A qui est-ce que je recommande cette lecture ? Purement et simplement aux fans de la littérature young adult car je suis certaine qu'il peut plaire à la majorité ! 

ON ADORE : L'écriture, Alexander, l'histoire qui m'a happée du début à la fin ! 
ON REGRETTE : Un moment de lenteur après un excellent début dynamique et les personnages secondaires qui m'ont un peu laissé indifférente... 

La bise,
Cam.