10 juin 2018

▼ Chronique #97 - Marqués (T1) par Alice Broadway.

▬ MARQUÉS 

Autrice : Alice Broadway.
Editions : Pocket Jeunesse.
Nombre de pages : 288 pages.
Genre : Dystopie.
Date de sortie : 7 juin 2018.
Prix : 17,50€
Lien utile : Se le procurer sur Amazon

Résumé : Quand toute votre vie est inscrite sur votre peau...
À la mort de son père qu'elle a tant admiré, Leora souhaite honorer sa mémoire. Et dans les hautes castes, il est d'usage de relire au cours d'une cérémonie les événements qui ont marqué la vie d'un personnage important. Mais à mesure qu'elle parcourt le livre de son père, la jeune fille découvre avec stupeur que certains passages ont été réécrits ou qu'ils ont complètement disparu... Pire, un mystérieux tatouage désigne son père comme coupable d'un crime ! La jeune femme devra remettre en cause toute son existence pour comprendre d'où elle vient et sur quels mensonges est construite la société où elle vit...

8,5/10

Merci aux éditions Pocket Jeunesse pour l'envoi de ce premier tome très prometteur !

Je lorgnais sur ce livre depuis janvier, pour dire à quel point je l'attendais !! Du coup, aussitôt reçu, aussitôt lu ! Et je peux vous dire que je l'ai adoooooré. L'ambiance est très particulière, j'ai trouvé l'univers original et bien fait et ça faisait longtemps que je n'avais pas lu une pure dystopie aussi intrigante. Je pense que certains diront que c'est assez lent car il faut pas mal de temps pour être vraiment dans de l'action pure mais ça ne m'a pas dérangée pour autant. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et ai passé un très bon moment de lecture.

Nous suivons donc Leora, adolescente qui sort de ses études et souhaite devenir tatoueuse. Son père décède cependant peu avant ses examens et toute l'histoire tourne autour de la disparition de son paternel mais surtout des conséquences que ça a laissé dans sa vie. Car si son père faisait bonne figure et semblait être un membre respectable de la société ; il avait des secrets. Et vous voyez, c'est très mal vu. Parce qu'avoir des secrets dans un monde où on est censé lire toute votre vie seulement en regardant vos tatouages, c'est quand même compliqué et ça va un peu trop dans le sens des Immaculés. Les Immacu-quoi ? Qui sont ces gens ? Ce sont ceux qui refusent de se faire tatouer et d'accepter les règles de cette communauté. Ce sont les ennemis, ceux qu'on considère comme étant les méchants. Ils sont sans âmes, ils s'en prennent aux autres, volent et mentent. Bref, vous l'aurez compris : ils sont les rebuts de cet univers atypique. Leora les a toujours craint, ils ont toujours été son croque-mitaine. Et les traitres à la cause et ceux qui aident ces Immaculés ont généralement une marque significative : un corbeau tatoué sur le corps et qui les empêche par la suite d'être dans les mémoires et qu'on se souvienne d'eux. Et c'est là tout le drame : le père de Leora avait un tatouage de corbeau tatoué dans son cou. L'héroïne va alors se poser beaucoup de questions et va tout faire pour protéger le souvenir et l'héritage de son géniteur. 

Je sais, expliqué comme ça c'est un peu particulier mais je vous assure que c'est GENIAL !!! Franchement j'ai adoré le roman et je n'ai pas vu les pages défiler. J'avoue que l'action est un peu lente et que ça ne se bouge que vers la fin mais c'était très psychologique finalement avec une tension qui monte doucement mais sûrement vers un final incroyable. Je ne savais pas comment ça allait se terminer car la protagoniste principale est très fermée, courageuse mais malgré tout très attachée à ses valeurs et croyances. Ce n'était pas toujours aisé de la suivre car j'avais souvent envie de la secouer comme un pruneau mais elle a une psychologie intéressante avec une tendance à la solitude. Un esprit logique dans un coeur poussé à l'adoration des dictats de la société. J'ai aimé découvrir ce monde vraiment merveilleusement bien écrit : le culte du tatouage est une vraie religion et j'ai trouvé ça dingue ! 
Gros petit point en plus pour les quelques petites histoires qu'on trouvait entre deux chapitres et qui retrace la création de ce monde et ses règles avec des contes assez sombres. C'était très très bien pensé et ça expliquait parfaitement bien les bases et la manière dont les gens sont poussés à croire certaines choses plutôt que d'autres avec des contes aux morales un peu tendancieuses qui mettent toujours en avant des valeurs choisies par les plus hauts placés. 

Je suis vraiment curieuse de découvrir la suite, j'ai très hâte de savoir vers où l'histoire va aller et surtout ce qui va arriver à Leora. J'espère que le deuxième tome sera aussi synonyme de changement pour elle car ses réactions - certes logiques - avaient tendances à me faire sauter au plafond parfois. 😂J'avoue que je suis un peu passée à côté des personnages secondaires par contre... A voir s'ils deviennent plus intéressants dans le prochain tome ! 

A qui est-ce que je recommande cette lecture ? Aux fans de dystopie qui aiment les univers hyper originaux ! 

ON ADORE : L'histoire, l'univers, l'écriture, les contes, la fin ! 
ON REGRETTE : Certains personnages qui manquent de profondeurs et les 200 pages qui manquaient au roman, 300 pages c'est si court !! 

La bise,
Cam.