6 juin 2018

▼ Chronique #96 - D'encre, de verre et d'acier par Gwendolyne Clare.

▬ D'ENCRE, DE VERRE ET D'ACIER 

Autrice : Gwendolyne Clare.
Editions : Lumen.
Nombre de pages : 467 pages.
Genre : Fantastique.
Date de sortie : 3 mai 2018.
Prix : 15€
Lien utile : Se le procurer sur Amazon

Résumé : Et si on pouvait vraiment créer un monde avec de l'encre et du papier ?
Avec la bonne plume, le bon papier et en respectant des règles complexes, il est désormais possible de voir naître sous ses doigts un nouveau monde. Cette nouvelle branche de la science, la scriptologie, connaît deux adeptes hors du commun : Jumi da Veldana et sa fille Elsa sont nées, comme l'univers d'où elles viennent, sous les doigts d'un scriptologue. Mais elles se sont révoltées et ont elles-mêmes appris, à leur tour, les secrets de cet art, et repris le contrôle de leur petit paradis. 

Leur bonheur ne dure pas : Jumi cache un noir secret et disparaît, enlevée sous les yeux de sa fille, qui doit s'aventurer dans le monde réel pour retrouver sa trace. Des canaux d'Amsterdam aux rues du Pise, elle finit par trouver refuge dans une véritable " maison de fous " appartenant à l'ordre d'Archimèdes, c'est-à-dire une institution où scriptologues, alchimistes et mécaniciens peuvent venir se mettre à l'abri, étudier et travailler en compagnie d'autres scientifiques. C'est aussi un pensionnat, dont les élèves l'observent avec beaucoup de curiosité – au premier rang d'entre eux, Léo, un mécanicien de génie, avec qui sa rencontre fait des étincelles. L'aide promise à Elsa par l'ordre tardant à se concrétiser, la jeune fille décide de prendre les choses en main. Et ce n'est pas peu dire. Car Elsa, elle aussi, dissimule un secret... 

Saura-t-elle réparer par l'écriture un univers devenu fou ? Elsa va devoir apprivoiser les règles de ce nouveau monde et se faire à la complexité des relations humaines si elle veut parvenir à retrouver la trace de sa mère. Passé tragique et ténébreuses conspirations, mondes de poche et armes ultimes : suivez cette héroïne armée d'encre et de papier dans une aventure pleine de charme et de suspense ! 
5/10

Merci aux éditions Lumen pour l'envoi de ce roman. 

Malheureusement pour moi, cette lecture fut une petite déception. J'ai l'impression d'avoir énormément de choses à vous dire sur ce roman et son histoire donc commençons sans plus tarder ! 

Je trouve que le résumé de la quatrième de couverture est pour le coup très complet donc je ne vais pas refaire un petit topo sur l'histoire mais simplement sur ce que j'en ai pensé. En soit, c'était plutôt bien, l'histoire était intéressante et j'ai trouvé l'idée sur les aliénés vraiment originale. Surtout avec les trois genres différents à savoir les scriptologues, les alchimistes et les mécaniciens. Trois catégories hyper différentes mais qui ensemble s'allient très bien et où les capacités de certains personnages s'assemblent merveilleusement bien pour concevoir une idée ou mettre à exécution un plan. Néanmoins, j'ai trouvé que l'univers de l'autrice était dense et très mal expliqué. On nous lâche un peu dans ce monde sans vraiment nous expliquer grand chose et si les explications viennent petit à petit, je les ai trouvé toujours très maigres et pas forcément très claires. Surtout qu'avant ça, on a généralement un peu trop pataugé dans notre incompréhension et ça a eu tendance à me faire grincer des dents. 
Aussi, l'action est relativement lente : oui, c'est vrai que dès le premier chapitre la mère d'Elsa, notre héroïne, se fait kidnapper et que celle-ci doit se débrouiller toute seule en vagabondant pour trouver de l'aide mais franchement, ça a beaucouuuuup trainé en longueur avant que celle-ci n'ait une réelle piste. J'ai mis à peu près 250 pages pour me mettre vraiment dans l'histoire et m'intéresser réellement à l'enjeu du livre et je trouve que c'est beaucoup trop long. Certains d'entres-vous m'ont d'ailleurs confiés qu'ils avaient abandonnés leurs lectures, je peux comprendre pourquoi. Néanmoins, rassurez-vous : après la moitié du livre, l'intrigue devient prenante et intéressante et on rentre finalement enfin dans le coeur du roman. 

Sans trop rentrer dans les détails pour ne pas spoiler, j'ai aussi trouvé énormément de similitudes avec le premier tome de The Mortal Instruments par Cassandra Clare (oui, même nom de famille aussi mais ça c'est un heureux hasard, haha!). A nouveau, j'en ai parlé à quelques lectrices parmi vous sur Instagram et j'ai été rassurée de voir que les parallèles que j'ai fais ne sont pas seulement dans ma tête car vous m'avez aussi confiées les avoir relever - pour celles qui avaient lu TMI. 

Mais, je veux quand même souligner un point fort agréable de lecture : le lieu très atypique de l'action, à savoir l'Italie à la fin du 19ème siècle. J'ai adoooooooré les descriptions et l'ambiance très steampunk dans laquelle l'autrice nous a plongé. Petit clin d'oeil pour Casa, l'intelligence artificielle de la maison de Pise qui est incroyable !! On voit aussi que ses recherches historiques sont très pointilleuses même si elle s'est permise quelques libertés comme elle l'a souligné dans ses notes de fin. Dans tous les cas, pour moi c'est un gros oui !!! Dépaysement total assuré, même si bien sûr nous avions pour ça Veldana - mais on ne voit ce monde que très peu. 

Au niveau des personnages, je suis assez mitigée finalement. J'ai aimé le groupe d'amis que formait Portia, Elsa, Léo et Faraz. Les liens qui les unis se construisent petit à petit et j'ai aimé la manière dont ils ont intégré Elsa à leur groupe. Elsa qui, d'ailleurs, est un personnage assez simple à suivre. J'avoue que je ne me suis pas forcément attachée à elle mais je n'étais pas agacée par son comportement qui restait toujours logique. Petit bémol pour la romance présente dans l'histoire, elle aurait pu - à mon sens - être beaucoup plus intense étant donné l'attraction des deux personnages concernés. C'était presque frustrant de ne pas en avoir assez, haha !! 

A qui est-ce que je recommande cette lecture ? Aux personnes aimant l'imaginaire et le steampunk. 

ON ADORE : L'écriture de l'autrice, l'ambiance très originale du livre, Léo qui est un personnage que j'ai bien aimé.
ON REGRETTE : Quelques longueurs, un univers pas assez bien expliqué. 

Je ne sais pas si je lirai le tome deux, pour l'instant ce n'est pas prévu en tout cas ! 

La bise,
Cam.