14 mai 2018

▼ Chronique #90 - La meute (T4) : Sensations par Loïs Ly.

▬ LA MEUTE 
Sensations

Autrice : Loïs Ly.
Editions : Teen Lips Editions.
Nombre de pages : 530 pages.
Genre : Bit-Lit.
Date de sortie : 16 février 2018.
Prix : 17,99€
Liens utiles :


Résumé Ils se servent de leurs talents pour faire le mal...
Deux ans ont passé. La meute coule à présent des jours paisibles en famille chez Matthew et Elys, tandis que la maison du lac achève d’être reconstruite.
Mais, dans ce climat d’accalmie propice à l’accomplissement de tous, Alyssa et Gavin voient resurgir les spectres de leur décision passée. Leurs relations distendues vont être mises à rude épreuve lorsqu’Alyssa fait la rencontre d’un scientifique à la personnalité intrigante, Evan Parks, suite à un massacre d’animaux sur leur territoire.
Tous deux à la croisée des chemins, la sœur et le bêta de l’Alpha sont confrontés à un dilemme : s’unir pour toujours ou se perdre à jamais ?
4/10

Merci aux éditions Teen Lips pour l'envoi de ce roman. 


Malheureusement, cette suite est une déception pour moi. Je crois que je suis assez lassée par le schéma des livres de Loïs Ly qui sont tous similaires. Les histoires et couples changent mais jamais la tournure des évènements. C'est TOUJOURS la même chose. Et si ça passe pendant trois romans, au bout du quatrième, on veut du changement, quelque chose de nouveau. Or, je n'ai absolument pas eu ce que je voulais dans ce nouveau volet et ça me frustre énormément. 

Sans compter le fait qu'en plus du reste et comme je l'avais déjà souligné dans mes précédents articles, il y a trop de drama, de rebondissements un peu insolites qui cassent la crédibilité du roman. Si j'arrivais à l'accepter dans les trois premiers romans, j'avoue qu'une fois de plus, je suis lassée. 

Ce qui a provoqué aussi ma déception, ce sont les personnages et surtout le duo de ce quatrième tome. On aurait pu avoir quelque chose de sympa et d'explosif, quelque chose qui change un peu mais finalement les émotions retranscrites sont toujours similaires à celles qu'on a pu voir dans les romans précédents. J'avais parfois l'impression de lire des passages du troisième tome lorsque les deux protagonistes principaux étaient ensemble et ça m'a gêné. Je n'ai pas eu l'étincelle que j'attendais comme je l'avais eu pour le deuxième tome, par exemple qui portait sur Elys et Matt - ce tome-ci est indéniablement mon favori pour l'instant. Peut-être parce qu'on a toujours vu Gavin et Aly ensemble et que c'était un peu bizarre de voir la tournure de leur relation. J'avais un peu l'impression que ça sortait de nul part même si, effectivement, la fin du tome 3 laissait à envisager que ce tome-ci serait sur eux. 
Je ne porte pas tellement Aidan dans mon coeur, il est assez cliché comme personnage et il s'emporte pour pas grand chose mais alors dans ce quatrième tome, bon sang... C'est insupportable ! Autre petit point aussi, les personnages ont beaucoup évolués. C'est normal et légitime, deux ans se sont écoulés depuis le troisième tome, néanmoins certains personnages hyper importants sont passés vraiment à la trappe dans ce quatrième roman. Je peux comprendre, après tout il ne faut pas voler la vedette aux nouveaux venus mais quand même - je pense notamment à Ava et Julia. Ava s'est tellement transformée, ce qui est bien en un sens mais je ne sais pas... J'ai encore plus de mal avec elle maintenant. 

Au niveau de l'écriture, ça reste toujours fluide, bien écrit, quelque fois maladroit mais toujours plaisant. Le style de Loïs Ly est particulier mais j'adhère bien à sa plume. 

Je ne développe pas plus pour ne pas vous spoiler sur les tomes précédents et surtout sur celui-là. Je pense que, bien évidemment, je lirai la suite mais pas tout de suite, dans quelques semaines. 

A qui est-ce que je recommande cette lecture ? Aux fans de bit-ly aimant les histoires d'amour un peu compliquées. 

ON ADORE : L'humour toujours au beau fixe, certains personnages secondaires qui ne me lasseront jamais.
ON REGRETTE : Un schéma répétitif sur ce quatrième tome, une histoire d'amour qui ne m'a fait ni chaud, ni froid... 

La bise,
Cam.