23 avr. 2018

▼ Chronique #82 - Le faiseur de rêves (T1) par Laini Taylor.

▬ LE FAISEUR DE RÊVES 

Autrice : Laini Taylor. 
Editions : Lumen. 
Nombre de pages : 665 pages. 
Genre : Fantasy. 
Date de sortie : 19 avril 2018. 
Prix : 16€

Résumé : C'est le rêve qui choisit le rêveur, et non l'inverse...
Il est une ville, au centre du désert, où nul n'a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d'interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde... Pire encore, un soir d'hiver, le nom de ce lieu de légende s'évanouit en un clin d'œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme. 

Quinze ans plus tard, il travaille dans la plus grande bibliothèque du monde, à Zosma, en rêvant de fabuleuses découvertes quand, de la Cité oubliée, émerge tout à coup une curieuse expédition venue recruter les meilleurs scientifiques du continent. Pourquoi diable s'obstiner à réunir ces esprits éminents ? Mystère... Et pourquoi Lazlo voit-il donc ses songes se peupler de visions étranges – à commencer par une déesse à la peau bleue pourtant assassinée, des années plus tôt, par les habitants de la ville interdite ? Qui est-elle vraiment ? Comment le jeune homme, qui ignore tout de sa légende, peut-il bien la voir en rêve ? 

Rien de tout cela n'est possible, bien sûr – mais pareil détail a-t-il jamais empêché un rêveur de rêver ? 

10/10 

UN COUP DE COEUR ! 

Autant être honnête avec vous, je savais que j'allais aimer cette lecture mais je ne pensais pas l'adorer à ce point et que ce soit un véritable coup de coeur pour moi. Mais j'ai été littéralement enchantée par cet univers absolument fantastique, riche et merveilleusement bien développé. 
Je ne connaissais pas Laini Taylor puisque je n'avais jamais eu l'occasion de découvrir ses oeuvres mais sa plume est incroyable. J'ai rarement été aussi envoutée par la tournure de phrases et de mots qu'employait une autrice. J'avoue qu'au début, je n'étais pas sûre de tout comprendre tant j'avais l'impression qu'il y avait mille et une choses à savoir sur le monde qu'elle avait créé mais au fur et à mesure des chapitres, ça devient fluide, clair et on comprend bien des choses. 

On suit donc Lazlo, un garçon qui n'a pas eu une vie facile : orphelin, il a grandi entouré de moines et a toujours la tête dans les nuages. Grand rêveur, il est passionné par les histoires qu'on lui conte et s'imagine vivre des histoires épiques dans la cité perdue, celle que l'on nomme désormais Désolation depuis que tout le monde a oublié son glorieux nom. Puis le temps passe et par un heureux hasard, il devient bibliothécaire de Zosma, une glorieuse cité. Là, il peut se pencher sur ses rêveries et son aspiration première, à savoir découvrir le plus de choses sur la Cité oubliée. Mais un jour, tout change. Son rêve prend vie quand les habitants de cette mystérieuse cité se rendent à Zosma pour leur demander de l'aide. Lazlo va alors tout faire pour rejoindre leurs rangs et voir son rêve devenir réalité.

Mais, soyons réaliste. C'est tellement plus que ça. Ce petit résumé, c'est sûrement le touuuuut début de l'histoire parce qu'il s'y passe tellement de choses. Pour vous dire, l'histoire sur la durée est relativement longue puisqu'on a certaines ellipses temporelles qui évitent certaines longueurs. Bien que je pense que certains vont trouver quelques chapitres longs, je conviens que ce n'est pas forcément au goût de tous puisque pour avoir une création aussi soignée, l'autrice a dû - je pense - rajouter le plus de détails possibles : que ce soit des descriptions, aux sentiments des personnages, jusqu'à certaines actions qui sur le coup seront jugées comme peut-être inutiles au récit mais qui auront finalement de l'importance. Personnellement, je ne me suis pas ennuyée une seule fois. J'ai trouvé la lecture relativement dense et très riche et je faisais régulièrement des pauses tant j'avais emmagasiné beaucoup d'informations et parce que je voulais vraiment savourer ce livre. Il y a de l'action, simplement pas comme on l'entendrait. Je recommande donc aux plus impatients d'éviter d'aller vers cette lecture qui sera peut-être relativement longue pour eux. 

Parlons bien, parlons personnages. Parce que croyez-moi, il y en a beaucoup ! Si au début, on ne suit que Lazlo, on finit au bout d'un moment par faire la connaissance de Sarai. Au début, c'est assez flou, j'avoue que je ne comprenais pas trop son rôle dans l'histoire mais il y avait tellement de mystères autour d'elle et de ses acolytes que j'avais besoin de continuer à lire pour savoir. Et je n'ai pas DU TOUT été déçue. Je me passerai de détails pour éviter de vous gâcher la surprise et de vous spoiler par ici mais indéniablement, elle est mon personnage coup de coeur de ce roman ! Lazlo et elle font une équipe absolument remarquable et j'ai ADORE tout ce qu'il y avait autour d'eux, tout ce qui se créait lorsqu'ils étaient ensemble. C'était merveilleusement bien rédigé et poétique. Si vous vous demandez de quoi je parle, je suis désolée de vous dire que je vais rester hyper évasive mais c'est pour votre propre plaisir. J'ai beaucoup aimé les personnages de Rubis qui, je ne sais pas pourquoi, m'a rappelé le personnage de Nina dans Six of Crows de Leigh Bardugo. Elles se ressemblent toutes les deux énormément et puisque j'ai aimé l'une, forcément j'ai aimé l'autre dans ce roman.
J'ai aussi adoré Lazlo qui est très passif au début et se laisse beaucoup faire - j'avoue que j'avais vraiment envie de le secouer comme un pruneau. Mais il a une belle évolution au cours de toute l'histoire et clairement à la fin, ce n'est plus du tout le même.
J'avoue que j'ai détesté un seul personnage - bien qu'il ne soit pourtant pas si méchant que ça - mais il m'a tout bonnement insupporté et il s'agit de Thyon Nero. Bon sang, je vous jure... Il mériterait réellement d'être abandonné dans un désert celui-là. Après, j'avoue que beaucoup de personnages secondaires ont une certaine importance comme Eril-Fane ou même Azareen mais même si j'ai été touché par leurs histoires, j'ai préféré les compagnons de Sarai que j'ai trouvé tellement passionnants. Parce qu'ils sont tous différents malgré certaines ressemblances et j'ai adoooooré tous les chapitres du point de vue de Sarai pour ça aussi. C'était HYPER intéressant d'en apprendre plus sur eux, leurs vies et leurs craintes. 

Au niveau de l'histoire, j'avoue avoir été complètement ébahie du début jusqu'à la fin. C'est si justement rédigé que j'avais l'impression de suivre un véritable film dans mon esprit ce qui n'est pas le cas de chaque livre que je lis. Mais là, c'était fluide, clair, bercé de mystère et de suspense et avec une mythologie absolument sensationnelle. Franchement, si vous aimez les mythes quels qu'ils soient, foncez parce que vous n'allez vraiment pas être déçus. Dans ce roman particulier, on a vraiment de la magie et surtout une ville construit sur les caprices des Dieux et c'est HYPER intéressant de comprendre le "avant" comme Laini Taylor l'a écrit pour comprendre le présent dans lequel se passe l'histoire. Il y a énormément de sentiments traités dans ce livre, d'ailleurs mais un message m'a énormément frappé, c'est le fait que toutes nos actions, tout ce qu'on fait et qu'on choisit de faire auront forcément un impact un jour ou l'autre sur quelqu'un ou quelque chose. 

Je finirais par dire que la fin est carrément INSOUTENABLE et que c'est un vrai cliffhanger qui brise le coeur et où on a envie de hurler, rouler par terre et pleurer toutes les larmes de notre corps. J'ai été DEVASTEE par la fin de ce livre, moi qui étais si attachée aux personnages et à l'intrigue. Donc, préparez vos mouchoirs et vos petits coeurs parce que croyez-moi : vous n'êtes pas prêts. 

A qui est-ce que je recommande cette lecture ? Aux fans de fantasy n'ayant pas peur d'un univers absolument merveilleux et aux fans des mythologies où les Dieux sont au centres de tout. 

ON ADORE : L'histoire, les personnages, la poésie du roman, les révélations, la tournure des évènements, tout. TOUT. 
ON REGRETTE : Mais RIEN DU TOUT, tout était PAR-FAIT. 

Un énorme merci aux éditions Lumen pour l'envoi de cette pépite, je ne suis vraiment pas déçue par cette merveille. 💙

La bise,
Cam.