7 avr. 2018

▼ Chronique #78 - Les ombres de Julia (T1) : La fille de la noyée par Catherine Egan.

▬ LES OMBRES DE JULIA 
La fille de la noyée 

Autrice : Catherine Egan.
Editions : Milan.
Nombre de pages : 384 pages.
Genre : Fantastique.
Date de sortie : 7 mars 2018.
Prix : 16,90€
Lien utile : Se le procurer sur Amazon

Résumé : Julia a la capacité inhabituelle de se rendre invisible. Elle ne disparaît pas exactement. Elle recule simplement en un point de l'espace où la plupart des gens ne peuvent plus la percevoir. C'est une capacité dangereuse dans une société qui a interdit toutes les formes de magie et noie les sorcières dans des cérémonies publiques. Mais c'est utile pour un voleur et un espion. Et Julia l'a compris : le crime paye.

Elle est d'ailleurs très bien payée pour infiltrer la grande maison de Mme Och, espionner ses locataires étranges et s'informer sur les transactions suspectes qui s'y déroulent. Julia découvre qu'une sourde menace plane sur toute la maisonnée.

Mais cette découverte va aussi faire basculer son existence. Car elle n'avait pas imaginé que le traître dans la maison puisse être... elle-même.
9/10 

J'avoue qu'en commençant le livre, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre et à quel univers j'allais être confrontée mais je suis sortie de ma lecture complètement retournée et agréablement surprise. Si le livre n'est pas un coup de coeur, il s'en rapproche de très près. Pour vous donner un petit avant-goût, sachez qu'il m'a fait penser à un mélange entre Grisha et Six of Crows de Leigh Bardugo avec son propre univers, ses propres mythes et règles. Au début du livre, on peut d'ailleurs trouver une carte très bien faite de la ville où on va suivre nos protagonistes principaux. 



Julia a le pouvoir de se rendre invisible, pouvoir bien pratique dans son activité puisqu'elle est voleuse et espionne. On la suit dès le début durant une mission qui la suivra durant tout le roman ; pour le compte d'un client, elle doit espionner et rapporter les faits et gestes qui sortent de l'ordinaire d'une vieille dame vivant dans un quartier riche de sa ville, Mme Och. Se faisant passer pour une domestique, elle deviendra les yeux et les oreilles de cette maison et tentera vainement de soutirer des informations dans une maison qu'elle considère pourtant bien tranquille. Mais tout va changer le jour où une mystérieuse jeune femme va apparaitre dans la ville, ramenant avec elle un tueur qui fera tout pour la retrouver. En attendant, il s'évertue de tuer toutes les personnes qui ont eu un contact direct avec elle. Et malheureusement pour elle, Julia a rencontré cette mystérieuse demoiselle et s'attirera donc les foudres de cet assassin. Sa vie relativement tranquille de voleuse sera mise à rude épreuves, surtout quand elle comprendra que les légendes et mythes de l'ancien temps sont véridiques. 


Dans ce roman, pourtant, la magie existe au travers des sorcières. Néanmoins, elles ne sont pas bien vues et sont même détestées à cette époque où elles sont noyées sans regret dans le fleuve qui borde la ville. Julia, qui possède un pouvoir mais n'en est pourtant pas une, se montre extrêmement prudente bien que relativement ouverte d'esprit quant à ces femmes. Dans un monde impitoyable où la survie appartient au plus fort, Julia va se révéler être un personnage très intéressant et fort bien pensé. Réaliste au possible, on constatera que mêmes les protagonistes sont humains et peuvent avoir peur pour leurs vies ou faire les mauvais choix, au mauvais moment. Et j'ai adoré cette justesse, cette vérité fébrile très humaine qui a donné une dimension plus profonde au roman malgré le fantastique qui était très présent. 

J'avoue que en dehors de Julia, Claude est un personnage très intriguant et j'espère vraiment qu'on en sera plus sur elle dans la suite de cette saga. Dek, Grégoire, Priscilla & Esmée sont l'entourage proche de Julia et une vraie famille à eux tout seul à laquelle il est très facile de s'attacher. On n'a exploré que très brièvement leurs passés et potentiels et j'espère grandement en apprendre plus sur eux aussi. Par contre Wyn est un personnage que j'ai méprisé du début jusqu'à la fin et qui me laisse vraiment un très mauvais sentiment. Je n'ai eu aucune accroche avec lui et je pense que je n'en aurais jamais. 👽

Ce premier tome très introductif aussi met bien en place la mythologie ou religions qui existent dans cet univers particulier. Immortels, créatures ressemblants à des démons, sorcières, personnages mi-humains mi-animaux. Bref, croyez-moi... Vous n'allez pas vous ennuyer et être déçus. L'histoire m'a vraiment happée et même si je l'ai trouvé relativement dense, je ne me suis pas ennuyée une seule fois. 
D'ailleurs, ça aurait PRESQUE pu être un coup de coeur mais une petite chose m'a manqué et je pense que c'était la romance épique qui fait trembler d'amour, toussa toussa. Vous savez que je suis une grosse romantique et J'ADORE avoir le grand frisson et sentir mon petit coeur s'emballer pour un couple qui vit un amour particulier. Ce que, malheureusement, je n'ai pas ressenti dans ce premier tome. Peut-être... Pour la suite ? 

A qui est-ce que je recommande cette lecture ? Aux fans de fantastique et mythologie qui aiment les héroïnes Ô combien attachantes. 


ON ADORE : La magie, les personnages, les décisions prises, l'histoire très prenante. 
ON REGRETTE : Les personnages comme Wyn et le manque de romance. 

Un énorme merci à Page Turners pour l'envoi de ce beau premier tome, c'était une très belle découverte. 💜


La bise,
Cam.