4 mars 2018

▼ Chronique #68 - Juste un pari de Marie Mordomo.

▬ JUSTE UN PARI 


Autrice : Marie Mordomo. 
Editions : Hachette. 
Nombre de pages : 360 pages. 
Genre : Romance jeunesse.
Date de parution : 31 janvier 2018. 
Prix : 16,90€

Résumé : Tout le monde sait que Dylan et Eli se détestent. Coups bas, remarques acerbes, insultes incessantes : tout est permis entre ces deux meilleurs ennemis ! Mais, quand les amis de Dylan parient qu'il ne réussira pas à sortir avec Eli, lui décide de relever le défi. Et de mettre Eli dans la confidence... pour être encore plus sûr de gagner. En scellant ce pacte, Dylan et Eli deviennent le couple parfait. En apparence seulement, car tous deux cachent bien des choses derrière leurs sourires factices.

3,5/10 



Adepte des romances adolescentes, je suis toujours friande de belles histoires d'amour avec des personnages attachants. Malheureusement pour ce roman, je n'ai pas su adhérer. Aussi est-ce mon avis personnel et je suis sûre que beaucoup l'apprécieront bien plus que moi mais je ne me suis pas sentie concernée par la romance et n'ayant, pourtant, pas de problème avec les clichés j'ai trouvé qu'il y en avait beaucoup TROP. Au point que ça ne me paraissait plus réel et ça m'a dérangé. Je suis passée du stade froncement de sourcils à vite lever les yeux au ciel tant certaines situations me paraissaient peu crédibles. Que certaines choses arrivent aux personnages, je veux bien, c'est effectivement ce qui donne sens à l'histoire, l'intrigue et qui rend les choses intéressantes. Mais là, franchement c'était trop. J'ai eu l'impression que l'autrice avait pris tout un condensé des clichés ou des rebondissements qu'on pouvait trouver dans le genre YA pour le mettre dans son bouquin. 

Nous suivons donc Eli et Dylan, deux adolescents d'un même lycée qui se détestent depuis leur rencontre. Dès le début du roman, Dylan vient proposer à Eli de sortir avec lui dans le but de gagner de l'argent à cause d'un pari que les copains de ce dernier lui auraient lancé. J'ai été hyper surprise que le livre commence comme ça mais soit, je me suis dis pourquoi pas. 
J'avoue que le personnage d'Eli me paraissait plutôt cool à suivre. Elle change des filles timides et discrètes qu'on peut facilement rencontrer dans le genre. Vraie tête brûlée, elle n'a pas la langue dans sa poche et ne se laisse pas intimider facilement. Dylan est assez basique dans son genre, avec un côté mauvais garçon mais finalement qui cache un coeur tendre. Tous les deux sont tellement différents que c'est assez difficile de les imaginer ensemble. Je n'ai pas su trouver d'alchimie entre eux ou cette petite étincelle qui fait qu'on ne peut qu'aimer le potentiel qu'ils ont ensemble en tant que couple. 

Le roman est donc un enchainement de situations tantôt cocasses, tantôt dramatiques. Les personnages se détestent, puis arrivent à s'entendre, comprennent qu'ils ont des points communs et deviennent amis au fur et à mesure. Si au début j'étais perplexe, j'avoue que plus je faisais défiler les pages, plus j'avais du mal avec l'histoire. On se retrouve avec un père hyper méchant qui menace une simple adolescente alors qu'elle n'a absolument rien fait, une peste qui on-ne-sait-pas-pourquoi (enfin qui à mon sens justifierait son comportement) va vraiment loin dans sa garcitude et qui n'a aucune limite et dans tout ça un pari qui passe de plus en plus au second plan même si toutes les 50 pages on nous le cite, histoire de ne pas oublier cette histoire un peu farfelue et qui tient de moins en moins la route. 
Vraiment dommage car comme je le disais un peu au-dessus, l'idée de base était sympa. Assez en tout cas pour que ça m'intrigue et me donne envie de le lire. 

Néanmoins, le style de Marie Mordomo est fluide et ça reste agréable à lire. Je pense donc que c'est plus l'histoire qui m'a autant freinée et non son écriture. Je sais aussi que c'est son premier roman donc j'admets que ce n'est pas forcément simple mais j'attends quand même avec hâte de pouvoir découvrir ses prochains écrits - si ceux-ci sont moins dans la jeunesse. 😊

A qui est-ce que je recommande cette lecture ? Aux jeunes adolescents qui aiment les relations typiques du "entre chien et chat". 

ON ADORE : Une idée de base sympa, un bon rythme de lecture. 
ON REGRETTE : L'histoire d'amour et les clichés beaucoup trop mal amenés qui ont complètement alourdi ma lecture. 

Je remercie grandement les éditions Hachette pour l'envoi de ce roman. 💛

La bise,
Cam.