29 janv. 2018

▼ Chronique #58 - Le Joyau (T3) : La Clé Noire par Amy Ewing.

▬ Le Joyau 
La Clé Noire

Auteure : Amy Ewing.
Editions : Collection R (Robert Laffont)
Nombre de pages : 396 pages.
Genre : Dystopie.
Date de parution : 24 novembre 2016.
Liens utiles :

Résumé: (QUI SPOIL LES DEUX PREMIERS TOMES) 
L'avenir se bâtit sur les ruines du passé. 

Cela fait trop longtemps que Violet et les habitants des anneaux extérieurs de la Cité solitaire sont soumis au moindre caprice de la noblesse du Joyau. La société secrète connue sous le nom de la Clé Noire s'apprête à lancer l'offensive pour renverser ces dirigeants cruels et corrompus.
Violet a conscience du rôle crucial qu'elle doit jouer dans cette révolte, mais c'est une raison encore plus personnelle qui la pousse à s'engager corps et âme pour la cause : la Duchesse du Lac a enlevé sa petite soeur Hazel...
Après avoir eu tant de mal à s'échapper du Joyau, Violet devra tout risquer pour s'y introduire à nouveau, sauver sa soeur, mais aussi l'avenir de la Cité solitaire...
7/10 

Une fin de saga qui a su me convaincre malgré mon avis mitigé sur le deuxième tome. Pour autant, je pense avoir quand même préféré le premier tome qui était, étrangement, le plus abouti à mes yeux. Au fur et à mesure des tomes, j'ai trouvé que l'histoire partait un peu trop en cacahuète et était beaucoup trop poussée. L'héroïne, Violet, m'a complètement laissée de marbre et m'a même hyper agacée plus d'une fois. Elle reste un personnage assez incolore et c'est vraiment dommage vu l'importance qu'elle a et ce qu'elle a réalisé au cours des trois bouquins. Mais je trouvais réellement qu'il manquait quelque chose chez elle, cette petite étincelle qui justement fait la différence entre une héroïne badass et une autre un peu plus discrète. Comme mon amie Maë j'ai trouvé que Raven, la meilleure amie de Violet, était bien plus intéressante et j'aurais aimé qu'on creuse beaucoup plus de son côté. La romance qu'elle a avec un certain monsieur m'a finalement bien plu même si au début j'aurais aimé une autre alternative (Maë, tmtc comme disent les jeunes).

Si j'avais moins aimé le tome 2, j'avoue que j'ai passé un meilleur moment dans ce tome où Violet va devoir prendre des risques pour protéger les êtres chers qu'elle aime et secourir une certaine personne qui est retenue par la duchesse du Lac, symbolique méchante présente dans les trois tomes qui m'aura fait frissonner plus d'une fois tant elle agissait avec cruauté. D'ailleurs, on comprendra pas mal de choses sur elle durant ce dernier bouquin, saisissant un petit peu son passé et ses intentions vu que ses plans sont, je dois l'avouer, sont restés secrets jusqu'au bout. J'ai essayé de les deviner pour voir dans quelle direction la fin irait mais c'est presque impossible de trouver. Une super méchante, du coup, qu'on se le dise.

J'aimerais aussi souligner que l'action est hyper présente. Je ne me suis pas ennuyée, les pages défilaient hyper facilement et j'avais même du mal à m'arrêter tant je voulais connaître la suite et surtout le point final à cette trilogie que j'ai, dans son ensemble, bien aimé. 
Autre point positif : l'auteure n'épargne pas ses personnages, secondaires ou non. C'est une guerre, il y a des pertes, des blessés, des gagnants et des perdants. Or malheureusement dans les dystopies je trouve que la principale lacune c'est justement cet irréalisme. Et même si je n'étais pas forcément touchée par ce qui se passait pour nos pauvres personnages - car pas tellement attachée à eux - j'ai apprécié voir cette touche de réalisme (mais promis je ne suis pas sadique, heiiin). 

A qui je recommande cette lecture/saga ? Aux fans de dystopies aimant être surpris. 

ON ADORE : L'histoire, le fait que ce soit addictif. 
ON REGRETTE : Les personnages trop fades. 

Je tiens tout particulièrement à remercier mon petit chaton Maë qui m'a supporté durant la LC de ces fameux trois tomes! 💞

La bise,
Cam.