21 janv. 2018

▼ Chronique #55 - Le Joyau (T2) : La Rose Blanche par Amy Ewing.


▬ LE JOYAU 
La Rose Blanche

Auteure : Amy Ewing. 
Editions : Robert Laffont pour Collection R.
Nombre de pages : 414 pages. 
Genre : Dystopie. 
Date de parution : 15 octobre 2015. 
Lien utile :


Résumé : Le Joyau, haut-lieu et coeur de la cité solitaire, représente la vanité, la cruauté, la servitude.

Après que la Duchesse du Lac l'a surprise avec Ash, le compagnon qu'elle avait loué pour sa nièce, Violet n'a plus le choix : elle doit s'enfuir sous peine d'être exécutée.

Accompagnée de sa meilleure amie, Raven, et d'Ash, Violet laisse donc derrière elle cette vie d'esclave. Mais personne n'a dit que sortir du Joyau serait une partie de plaisir : les régimentaires les traquent sans pitié à travers les anneaux de la Cité solitaire. Violet, pourtant, va découvrir que ses pouvoirs sont bien plus puissants qu'elle ne l'avait imaginé...
7/10 

J'ai été ravie de pouvoir retrouver l'univers du Joyau, j'avais énormément apprécié le tome 1 et j'avais vraiment hâte de connaître la suite de l'histoire. Au travers de ce deuxième tome, j'ai pu donc être à la fois très enthousiaste et... très partagée. Retour donc sur mon avis nuancé. 

La fin du premier tome avait fait place à un suspense INSOUTENABLE, le cliffhanger était particulièrement frustrant et j'avais beaucoup trop hâte de connaître la suite de l'histoire. Je ne vais pas vous le cacher, le début a commencé de manière HYPER INTENSE et j'ai été très surprise de toute l'action qu'on se prend en pleine figure. On reprend pile là où on a laissé nos personnages dans le premier tome et il se passe TELLEMENT. Dès les premières pages, j'ai su que ça allait me plaire et que j'allais passer un super moment. Je ne m'attendais pas à ce que l'auteure prenne certains choix difficiles et ça m'a vraiment changé des lectures où les héros sont chouchoutés et trop protégés. 

Pour moi, le roman s'est passé en trois phases : les 200 premières pages, le reste puis la fin. 
J'ai adoré la première moitié du roman où les personnages sont forcés de faire des choix difficile, de vivre dans la peur et d'espérer à un avenir meilleur. Pour le reste, je me suis un peu ennuyée jusqu'à la fin et j'ai même eu l'impression que ça partait un petit peu trop loin pour moi. On apprend des révélations assez ancestrales et surtout inattendues et j'avoue que pour moi, c'était un peu tiré par les cheveux si ce n'est trop. Je n'ai pas été convaincue par les origines de Violet ainsi que celles de mères porteuses. J'aurais aimé que ça n'aille pas aussi loin. 
Puis arrive la fin qui se profile petit-à-petit et qui ne m'a absolument pas préparé à ce que j'allais y découvrir. J'ai ADORE ce retournement de situation et j'avoue que je suis restée sur les fesses un bon moment avant de m'en remettre. Encore une fois, Amy Ewing nous livre une fin frustrante à souhait et ô combien géniale ! 

Niveau personnage, ça ne change pas... J'ai encore et toujours beaucoup de mal avec la romance entre Ash et Violet qui me parait vraiment fade et sans profondeur et c'est TELLEMENT dommage. Moi qui adore la place des romances dans les dystopies, celle-ci me laisse complètement de marbre. J'ai bien aimé le personnage de Raven mais juste parce que je suis assez curieuse de découvrir son caractère et ce qu'elle cache. Nous avons, dans ce tome-ci, eu l'occasion de découvrir tout un éventail de nouveaux personnages et aucun n'a réellement attiré mon attention. Sûrement parce que nous n'avons pas encore réellement eu le temps de s'attarder dessus. 

A qui je recommande ce livre ? Ceux qui ont lu le premier tome et qui aiment les bonnes dystopies! 

ON ADORE : L'univers, la fin et la bonne moitié du roman avec son intrigue particulière. 
ON REGRETTE : La romance (une fois de plus), les révélations un peu trop wtf. 

Sachez que je suis actuellement en train de lire le troisième et dernier tome et que pour l'instant, j'adore ma lecture! 

La bise,
Cam.