20 janv. 2018

▼ Chronique #54 - Passenger (T1) par Alexandra Bracken.


▬ PASSENGER ▬



Auteure : Alexandra Bracken.
Editions : Milan.
Nombre de pages : 560 pages.
Genre : Fantastique.
Date de sortie : 22 février 2017.
Prix : 17,90€
Lien utile : L'acheter sur amazon

Résumé : À New York de nos jours, Etta s'apprête à jouer du violon pour un gala au Metropolitan Museum. En coulisses, elle tombe dans un couloir du temps qui la conduit sur un navire dans l'océan Atlantique en 1776. Elle y rencontre Nicholas, qui la suivra à New York en 1776, puis à Londres en 1940 avant Angkor en 1685, Paris en 1880, en passant par les ruines de Palmyre et Damas en 1599. Chaque lieu, chaque époque leur permet de trouver un indice dans leur quête de l'astrolabe, et de se rapprocher un peu plus.
Etta comprend peu à peu qu'elle appartient à la grande famille des voyageurs dans le temps, et qu'elle doit affronter le terrible Cyrus Ironwood, qui manipule le temps à différentes époques pour mieux servir ses intérêts.

6/10 

Voilà une lecture qui m'a laissé sur ma fin... J'avoue que je m'attendais à un petit peu mieux étant donné les critiques assez élogieuses qu'on m'avait fait du livre. Mais je devrais savoir avec l'expérience qu'il ne faut jamais s'attendre à TROP par rapport à un livre sous peine d'être déçue (petit rappel vis-à-vis de ma déception sur Une Braise sous la Cendre). 

Passenger, c'est un voyage. Dans le temps, certes. Mais pas que. Nous nous retrouvons à suivre deux personnages qui n'ont absolument rien en commun et qui vont pourtant devoir faire équipe dans les abîmes du temps au travers de différents continents. Leur aventure, si dangereuse fut-elle va les amener à se rapprocher et à voir au-delà des apparences. 
Je vais vous l'avouer, j'ai trouvé la plume de l'auteure absolument délicieuse et pleine de poésie cependant les chapitres me paraissaient parfois trop denses et BEAUCOUP trop longs : des chapitres de 30 à 50 pages, j'avoue que je ne suis pas forcément fan. Et à cause des descriptions beaucoup trop longues et des explications, certes utiles, mais trop épaisses, et bien... L'action laissait à désirer. Pourtant (et c'est là que c'est étrange) il se passe beaucoup de choses, vous vous en doutez bien mais c'est noyé avec des textes à rallonges sur les états-d'âmes des personnages et des longs portraits sur le décor ou les us et coutumes. A mon sens, il y en avait trop et c'était souvent mal amené ce qui rendait la lecture longue et surtout lente. 

Ceci étant, au niveau de l'histoire ça restait intéressant. On voit que Alexandra Bracken a véritablement fait des recherches et qu'elle ne s'est pas lancée à l'aveugle dans un livre historique et c'est appréciable. Je ne me suis pas forcément trop sentie concernée par la trame principale ainsi que par les personnages. On voit la romance arriver dès la première rencontre des protagonistes et c'est tellement dommage. Certes, certes, le coup de foudre c'est romantique mais les personnages étant assez fades, j'avoue que ça m'a laissé complètement de marbre. 

J'avoue que je mets aussi un gros bémol sur les explications sur le voyage dans le Temps qui sont, à mon goût et pour le coup, pas assez bien expliqué. C'est trop flou, trop théorique et pas assez encerclé à mon goût. Vous savez c'est le genre de situation où quand on regarde un film, on se dit "Mais pourquoi il ne fait pas ça?" et où on comprend que si le héros avait fait ça depuis le début, le film n'aurait duré que 5 minutes. Dans ma tête, je n'arrivais pas à comprendre le réel soucis des personnages puisque j'avais déjà bien une ou deux solutions à leur chuchoter à l'oreille. J'aurais, d'ailleurs, aimé que l'auteure développe un peu les solutions qu'ils auraient pu avoir plutôt que de faire "C'est soit ça, soit la mort" en les mettant de force dans un cul-de-sac quand un bateau d'idées traversait mon esprit - et qui n'ont jamais été démontées. 

Mis-à-part ça, je me suis quand même laissée entrainer par l'histoire, ne voulant pas froncer les sourcils à chaque chapitres, j'ai décidé de lire sans trop me prendre la tête et simplement suivre les aventures de Etta et Nich en lisant un ou deux chapitres par jour. Difficile à mes yeux de ne pas comparer avec Rouge Rubis que j'ai lu il y a quelques semaines mais à la différence de ce dernier, je dois reconnaître que Passenger est beaucoup moins jeunesse et plus réaliste. On ne souhaite absolument pas nous protéger, nous ou les personnages et c'est un véritable plus dans une histoire où chaque siècle est différent et dangereux à sa manière. 
Je lirai, bien évidemment, le tome 2 de Passenger car je suis assez curieuse de découvrir la suite et fin et puis j'espère être plus surprise et plus enchantée par ce deuxième tome. J'espère aussi que l'auteure mettra en avant des personnages secondaires car certains ont vraiment l'air d'avoir du potentiel (coucou Sophia). 

A qui je recommande cette lecture ? Aux fans d'Histoire et de romance. 

ON ADORE : La plume de l'auteure, ses développements recherchés dans l'Histoire. 
ON REGRETTE : Certaines lenteurs, des chapitres trop longs et des personnages principaux sans de charismes.

Pour information, sachez que le tome 2 de Passenger sortira le 7 février 2018. 

La bise,
Cam.