24 déc. 2017

▼ Chronique #47 - Destiny (T1) : Imparfaite par Cecelia Ahern.


▬ DESTINY ▬
Imparfaite


Auteure : Cecilia Ahern.
Editions : Hachette.
Nombre de pages : 394 pages. 
Genre : Dystopie.
Date de sortie : 17 mai 2017. 
Prix : 18€

Résumé : Parfois, il faut choisir l’imperfection pour être Parfait.


Dans le monde de Celestine North, chaque citoyen doit être Parfait. Quiconque commet la moindre erreur se voit marqué du sceau de l’Imperfection.
Pour qui a pris une mauvaise décision : c’est sur la tempe.
Pour qui a menti : la langue.
Pour qui a commis un vol : la paume de la main droite.
Pour qui s’est montré déloyal : le cœur.
Pour qui s’est écarté du droit chemin : la plante du pied droit.
Celestine mène une vie parfaite au sein d’une famille parfaite et au bras du petit ami parfait. Elle pense incarner l’idéal de la société.
Et si Celestine s’était trompée ? Si c’était le système lui-même qui était Imparfait ?

8/10 

J'ai lu ce livre en lecture commune avec ma petite Mel et j'avoue que j'ai beaucoup aimé ma lecture - plus que mon amie, en tout cas haha ! 
J'ai passé un super moment de lecture et j'ai vraiment trouvé cette dystopie HYPER bien faite. Elle est, cependant, très dure et l'auteure ne fait aucun cadeaux à ses personnages. Cependant le message qu'elle souhaite transmettre dans son livre est TELLEMENT beau, vraiment j'ai été hyper réceptive et j'espère que si lisez ce livre un jour, vous serez tout autant touchée que moi. 

Destiny, ça traite de la perfection ou plutôt l'imperfection qui est vue dans cette société comme une maladie, une honte, un désastre. Or, n'importe qui peut devenir imparfait pour des raisons absolument lambdas. Le système est jugé, après tout, sur la bonne foi des humains et personne n'est parfait. Absolument personne. C'est d'ailleurs là que l'auteure veut nous emmener : les erreurs permettent de grandir, de se remettre en question et d'éviter de les reproduire. Or dans cette dystopie, une erreur même infime est considérée comme l'opprobre. 

Dans ce bouquin, nous suivons Celestine North. Une jeune adolescente normale avec une vie absolument lambda. Comme tous ceux de sa génération, elle pense que le système des imparfaits est nécessaire et que c'est ce qui fait régner l'ordre dans sa vie. Cependant, un jour elle aussi va commettre une erreur : celle d'avoir éprouvé de la compassion envers un imparfait et de l'avoir secouru. Et à partir de ce moment-là, sa vie va complètement basculer. 

La première partie - ou tout du moins les premières cents pages - se passe durant le procès de Celestine et o-m-g, en temps normal ça ne m'aurait absolument pas dérangé parce qu'il faut le dire, l'écriture est fluide et on ne s'ennuie pas un seul instant mais BON SANG, quand j'ai commencé le livre cette semaine, j'étais en plein dans mes partiels (pour ceux qui ne le savent pas, j'étudie le droit)  du coup c'était loupé pour me distraire. 😂  
Mais une fois que le jugement a été rendu, là on tombe vraiment dans l'Enfer. Franchement, je ne vais pas mentir : je ne m'attendais pas à ce que le roman soit aussi poignant et parfois difficile. J'ai eu tellement de peine pour l'héroïne, j'avais tellement mal au coeur pour elle et ce qu'elle était en train de subir alors qu'elle n'avait RIEN fais de mal. Durant toute ma lecture, je peux vous assurer que j'étais débordante de rage tant l'injustice était en plein coeur de l'action. Mais vraiment, j'ai a-d-o-r-é ma lecture et je ne peux que vous la recommander parce que c'était une agréable surprise. 

Concernant les personnages, c'est vrai que toute l'intrigue reste centrée sur Celestine et les autres personnages sont vraiment très secondaires : ça ne m'a pas dérangé. Je n'ai pas tellement accroché avec la soeur de Celestine : Juniper. Et encore moins avec le petit-copain Art qui vraiment m'a agacé, j'avais envie de l'insulter de tous les noms à chaque fois que je le voyais, tss. Par contre... Carrick, you have my heart. VOILA, COMME CA C'EST DIT ! 

L'univers en lui-même est très riche et vraiment bien mené, on retrouve des termes que l'auteure a créé uniquement pour étoffer la dystopie comme par exemple les Siffleurs, qui sont un peu les gardiens des Imparfaits : ils vérifient leurs activités, ce qu'ils ont mangé, avec qui ils ont passé la journée, à quelle heure ils sont rentrés et s'ils ont violé les lois. Bref, vraiment j'ai pris plaisir à rentrer dans la création de Cecelia Ahern et quelle fin ! JE VEUX LA SUITE ! Il me semble qu'elle est prévue pour avril prochain mais j'ai vraiment BEAUCOUP trop hâte ! 

A qui je recommande cette lecture ? Ceux qui aiment les dystopies bien ficelées et qui n'ont pas peur d'avoir le coeur brisé. 

ON AIME : L'univers, l'intrigue politique/complot et surtout le message HYPER émouvant qui est passé au travers de ce roman. 
ON REGRETTE : Une action un peu lente à venir et le MYSTERE qui plane sur un personnage qui m'intrigue trop (non, je ne dirai rien, huhu) 

Un énorme merci aux éditions Hachette pour l'envoi de ce roman qui est sorti il y a quelques mois mais que je ne regrette pas de découvrir en cette fin d'année ! 

Puisque nous sommes le 24 décembre, j'en profite aussi pour vous souhaiter de merveilleuses fêtes de Noël, je vous souhaite tout l'amour du monde et un instant magique auprès des vôtres. 💚

La bise,
Cam.