13 déc. 2017

▼ Chronique #45 - La Cité de l'Oubli par Sharon Cameron.


▬ LA CITE DE L'OUBLI ▬

Auteure : Sharon Cameron.
Editions : Nathan.
Nombre de pages : 468 pages.
Genres : Dystopie/Science-fiction.
Date de sortie : 12 octobre 2017.
Prix : 17.95€
Lien utile : Se le procurer en ligne

Résumé : Tous les douze ans, ils oublient. Pas moi.
Tous les douze ans, les habitants de Canaan subissent un phénomène mystérieux : ils perdent la mémoire et oublient qui ils sont. Ceux qui n'ont pas consigné leurs souvenirs dans leur journal perdent leur identité et deviennent des parias. Les autres se reconstruisent grâce aux informations qu'ils redécouvrent dans leur journal. 
Nadia, 16 ans, cache un lourd secret : il y a douze ans, elle n'a pas oublié. Elle se souvient du chaos qui a saisi la cité, tout comme elle se rappelle que son père a falsifié les journaux de sa mère et de ses sœurs pour les abandonner... À l'approche du nouvel Oubli, elle redoute que sa famille soit de nouveau éclatée. Pour éviter cela, elle doit percer le secret de ce phénomène, avant que tout le monde ait oublié.

6,5/10 

Quand j'ai commencé La Cité de l'Oubli, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Le peu d'avis que j'avais lu me semblaient tous mitigés. J'avais donc assez hâte de comprendre les différents articles que j'avais vu et me suis lancée sans trop d'hésitation, j'étais confiante puisque le résumé me plaisait. 

J'ai mis deux semaines à terminer ce livre, non pas parce que je n'aimais pas, bien au contraire, mais parce que j'ai été happée à droite et à gauche par ma vie : Montreuil, puis malade, puis révisions, bref. Pas forcément le top pour lire correctement et j'ai donc lu ce roman en dents de scie. Aussi les quelques longueurs que j'ai pu avoir eu l'impression de ressentir proviennent potentiellement du fait que j'ai mis du temps à le refermer. Je voulais donc vous prévenir avant tout sur ce point-là. 

Pour le reste, j'avoue que j'ai bien aimé ma lecture, à la différence de beaucoup j'ai d'ailleurs adoré la première partie que j'ai trouvé très prenante et intrigante et beaucoup moins la fin qui s'enchainait assez vite et j'avais, d'ailleurs, un peu de mal à suivre. L'histoire m'a plu, j'ai bien aimé ce monde qui est destiné à oublier tous les douze ans, c'était très intéressant et l'héroïne a su parfaitement me convaincre dans son rôle. Nadia avait clairement les épaules faites pour supporter ce rôle et la suivre ne m'a absolument pas dérangé ; j'ai toujours eu un faible pour les personnages badass et difficiles à cerner. Elle est complexe, ne se laisse pas approcher et possède un petit côté sauvage que j'ai apprécié. C'était hyper cool de suivre son histoire et surtout sa relation avec Gray qui était son opposé et a su la dompter à sa manière. Ils formaient un bon duo  et grâce à eux le livre a eu un véritable plus. 

Pour ce qui est de l'histoire, comme je l'ai dis plus haut, j'ai beaucoup aimé la première partie mais beaucoup moins la deuxième, la direction vers laquelle s'est tournée l'auteure m'a assez surprise et même si j'ai été surprise et que je ne m'attendais pas à ça, j'ai été aussi un peu déçue. Je crois que quelques pages supplémentaires ne m'auraient pas dérangé car la fin m'a semblé tellement rapide ! 
J'avoue que j'ai aussi eu pas mal de mal avec la plume de Sharon Cameron, c'était assez confus parfois ; sans trop comprendre pourquoi ni comment, on arrivait à se retrouver à deux endroits différents et sans réelle transition par exemple. Après, entre chaque chapitres on retrouvait des notes du journal de Nadia et j'avoue que c'est assez étrange car finalement son style reste joli mais c'est trop confus pour beaucoup de choses - par exemple, je n'ai toujours pas compris comment marche la grande Horloge et les coups qu'elle sonne... 

Ceci étant, j'ai passé un agréable moment de lecture, la trame principale reste très originale et je n'avais jamais vu une dystopie comme celle-ci donc un très bon point de mon côté ! 
Apparemment, il n'y a aucune suite de prévue et la fin se suffit à elle-même, je pense. J'aurais, bien sûr, aimé avoir plus d'explications et de détails sur la suite des évènements mais les dernières pages ne m'ont pas laissées un arrière goût de frustration extrême (pas de cliffhanger donc!)

A qui je recommande cette lecture ? Ceux qui aiment les dystopies originales et les héroïnes qui ne manquent pas de courage. 

ON AIME : l'histoire et les personnages.
ON REGRETTE : le manque de détails et de descriptions, l'univers trop riche pour un seul livre. 

Je remercie très chaudement les éditions Nathan pour l'envoi de ce livre, c'était super de pouvoir découvrir ce livre et me faire mon propre avis ! 

La bise,
Cam.