13 nov. 2017

▼ Chronique #37 - Sortilège par Alex Flinn.


▬ SORTILEGE ▬

Auteure : Alex Flinn. 
Editions : Hachette (Black Moon)
Nombre de pages : 352 pages. 
Genre : Romance/Fantastique.
Date de parution : 15 juin 2011. 
Prix : Plus édité mais on peut facilement le trouver aux alentours de 2€. 

Résumé : Je suis un monstre. Pourtant, autrefois, j'étais le type parfait : grand, beau, riche et... atrocement méchant. Je n'aimais que moi et c'est pour cela qu'un sort m'a été jeté. Je suis devenu une bête difforme, velue, monstrueuse. Il me reste deux ans pour être aimé d'une jeune fille, sinon... Ceci n'est pas un conte de fée. Mon histoire prend place aujourd'hui, en plein coeur de New York. J'espère que quelqu'un va venir à mon secours.




6/10 

Bon, qu'on se le dise... J'ai bien aimé ma lecture mais je suis quand même pas mal restée sur ma fin. Voyez-vous, j'avais vu le film il y a des années et je l'avais ADORE (ok, en grande partie grâce à Alex Pettyfer), j'étais plus jeune aussi et c'est sûrement pour ça que j'avais autant aimé ce film. 
Du coup, en commençant ce livre j'avais quelques attentes. Pas grand chose, hein. Juste que ça tienne la route et que je puisse rêver un peu en imaginant cette réécriture du conte de la belle et la bête se réaliser. 

Mais voilà, si j'ai bien aimé la ligne directrice du récit, je n'ai pas non plus été emballée. Est-ce que c'est parce que je connaissais déjà toute l'histoire ou parce que ça ne m'a pas paru assez approfondi ? Je ne sais pas, sûrement un peu des deux. 
Retour donc sur cette lecture et mes impressions au fil des chapitres. 

A mon sens, l'histoire commence plutôt bien : nous voilà emporté avec Kyle, le personnage principal de l'histoire, et son petit monde d'enfant pourri gâté. Kyle est beau, riche et arrogant. Il ne pense qu'à une seule chose : son physique et ce qui selon lui a le droit de le fréquenter ou non. Il est hyper superficiel et il donne dans la méchanceté gratuite, donc ouais... Clairement pas le prince charmant comme on aimerait se l'imaginer. Mais voilà, dans son impétuosité Kyle provoque une sorcière et se moque d'elle. Il va donc s'attirer ses foudres et se faire transformer en une bête. 
Son seul remède ? Se faire aimer par une femme. Pas désirer, hein. Aimer. Donc, forcément... Ca devient plus compliqué quand on se transforme en Chewbacca. 

La force du roman c'est l'humour qui s'en dégage, j'ai vraiment aimé la manière dont Kyle exprimait ses pensées et à quel point l'auto-dérision était sa marque de fabrique et surtout sa force. Malgré toutes les péripéties qui lui arrivent, il réussit à alléger ses problèmes avec une ou deux blagues. Son évolution est progressive, on est perdu avec lui dans ses pensées et si au début ce n'était pas forcément gagné d'avance, on le voit se transformer en humain. Physiquement monstrueux, c'est sa personnalité qui va évoluer, il va murir, grandir et se transformer en un vrai humain capable de sentiments et de pensées plus poussées que celles qu'il avait avant.
Mais ce qui change tout, c'est l'arrivé de Linda. Bon, qu'on soit clair sur ce sujet : pour moi, c'était beaucoup trop tiré par les cheveux le contexte qui a fait qu'elle devenait "prisonnière". C'était beaucoup trop facile et n'importe quelle fille censée en aurait profiter pour se rebeller et s'échapper. Ca n'avait donc aucun sens à mes yeux mais bon, passons. 

L'idylle est mignonne, elle évolue lentement et ça aurait pu être réellement bien du coup. Mais malheureusement, elle a été précipité à la fin comme si l'auteure s'est brusquement dit qu'en une centaine de pages, ça pouvait suffire. Mais pas-du-tout. Et c'est vraiment dommage parce que si on suit les sentiments de Kyle durant tout le récit, ceux de Linda pop comme une publicité sur une page internet : ça vient de nul part. 

Donc, ok, l'histoire est mignonne mais à mes yeux, une centaine de pages n'aurait pas été de trop. J'ai été assez insensible aux personnages, j'avoue que je n'ai pas eu d'étincelles les concernant. Par contre, j'ai trouvé le personnage de Kendra vraiment HYPER cool. La sorcière qui donne dans les maléfices sur les gosses de riche, franchement ça m'a fait hyper rire. Et puis... La fin la concernant était vraiment inattendue donc c'était cool ce côté-là. 

Je recommande si vous aimez les petites histoires mignonnes et si vous avez toujours eu un faible pour l'histoire de La Belle et la Bête ! 

La bise,
Cam.