7 nov. 2017

▼ Chronique #35 - L'Empire de Sable par Kayla Olson.

▬ L'EMPIRE DE SABLE ▬

Auteure : Kayla Olson. 
Editions : Robert Laffont pour Collection R. 
Nombre de pages : 478 pages. 
Genre : Dystopie. 
Date de parution : 21 septembre 2017. 
Lien utile : Se le procurer en ligne

Résumé : Comment survivre quand il n’y a plus d’espoir ?
Avant la guerre, Eden avait la vie facile : air conditionné, glaces à gogo, journées entières à paresser sur la plage. Puis est venue la révolution, et tout a changé.
À présent, un groupe puissant qui se fait appeler la Meute de Loups a fait main basse sur la planète et ses ressources. Ils ont tout pris à Eden : ils ont tué sa famille et ses amis, ils ont détruit son foyer et l’ont emprisonnée. Mais elle refuse de se laisser mourir entre leurs mains. Elle est en possession des coordonnées du seul endroit encore neutre sur terre, la bien nommée île Sanctuaire, et va tout faire pour la rejoindre.
Lorsque Eden gagne finalement ses côtes, elle y rencontre d’autres résistants aux Loups, mais ce réconfort est rapidement écourté par la disparition de l’un de ses nouveaux alliés. S’enfonçant dans la jungle à sa recherche, le groupe découvre vite que l’île Sanctuaire est truffée de pièges mortels et recèle un ennemi inattendu.
Cette île se révèle encore plus dangereuse que le monde qu’Eden a laissé derrière elle, et pour être à nouveau libre, il lui faudra avant tout survivre.
3/10 


Bon... Par où commencer ? Je l'ai lu en lecture commune avec mon petit Ourson et heureusement parce qu'on a pu s'encourager à le terminer !
Comme le laisse supposer ma note, je n'ai absolument pas aimé ce livre.  Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé de tout mon petit coeur. J'ai essayé d'être patiente, de comprendre le message de l'auteure et surtout de m'accrocher en me disant à chaque chapitre qu'il y allait forcément avoir quelque chose de fou, genre... Un rebondissement de fou comme nous a souvent habitué Collection R. 

Mais... Forcée de constater que non. 
Je me suis ennuyée. Vraiment beaucoup. 
Et pire, je me suis aussi forcée à le terminer - parce que je déteste abandonner un livre sans avoir eu le fin mot de l'histoire. Mais c'était vraiment compliqué. Vous savez quand vous êtes plongé dans un roman, normalement vous ne voyez pas le temps passé et vous dévorer ça en un temps record ? Et bien là, non... Je l'ai vraiment vu passer le temps. 
ALORS, NON... OK, je suis une mauvaise langue parce que ok le début était ennuyant mais arrivée à la moitié du roman, l'action a UN PEU pointé le bout de son nez et j'ai bien aimé. Mais ça a duré quoi ? 50 pages ? Sur un roman de presque 400 pages ? Franchement, non. Ca n'en vaut pas la peine et je n'arrive même pas à comprendre comment c'est possible qu'on passe d'un début lent à un truc prometteur pour finir sur à nouveau une histoire longue et ennuyante. Et ne parlons pas de la fin complètement illogique et sans aucun sens parce que j'ai été vraiment éberluée du début jusqu'à la fin. Je me suis même demandée si c'était possible d'aller aussi loin dans l'incohérence. Du moins, de mon point de vue. 

De même, je m'attendais VRAIMENT à être sensibilisée par un message écologique qui aurait suscitée chez moi quelque chose d'intense. Mais non. A part nous dire qu'il y a une montée des eaux qui a provoqué la panique un peu partout sur Terre ainsi qu'un grand changement de climat, je ne sais pas... J'ai pas vraiment eu conscience que tout ça reposait vraiment sur les phénomènes météorologiques. Tout part de ça, oui, ok. Mais y'a eu aucune sensibilisation durant le livre. A part si pour vous se balader sur une île avec des pièges vous fasse remettre en cause notre écosystème ? Ca reste une dystopie. C'est comme si je vous disais que Divergente ou The Book of Ivy reposent sur un message vert, alors que non. 

J'ai quand même su trouver des points positifs qui se comptent au nombre de deux : l'écriture de l'auteure qui est absolument merveilleuse, parfois avec des notes très justes et poétiques et puis le personnage de Lonan que j'ai adoré. Je l'ai trouvé très convainquant dans le rôle du leader et j'ai pris grand plaisir à découvrir sa personnalité. Mais c'est bien les seuls points que j'ai apprécié et c'est VRAIMENT dommage. J'aurais réellement aimé un peu plus de profondeur, une trame qui tient la route et qui n'est pas complètement insensé. Et puis surtout une fin pas bâclée ou trop ouverte, on ne sait ABSOLUMENT pas comment ça va se terminer finalement et j'ai même la mauvaise impression qu'une telle fin ne peut être que pour envisager un potentiel deuxième tome. Mais bon. Si suite il y a, je ne la lirai pas je pense. 

Je tiens quand même à remercier Robert Laffont pour ce partenariat. 

La bise,
Cam.