20 sept. 2017

▼ Chronique #26 - Une Flamme Dans la Nuit par Sabaa Tahir.

▬ UNE FLAMME DANS LA NUIT 

Auteure : Sabaa Tahir.
Editions : Pocket Jeunesse.

Nombre de pages : 544 pages.
Genres : Dystopie/Drame.
Date de parution : 17 novembre 2016. 
Liens utiles

Résumé : Dans un monde où l'armée a pris le pouvoir, l'obscurantisme domine, mais deux adolescents vont s'unir pour tenter de renverser ceux qui ont imposé ce règne de la force.
"Tu as compris, Laia. Ils nous pourchassent. Il n'y a aucun moyen
 de quitter la ville. La peur est notre meilleur guide,
 elle nous maintiendra en vie." 

Elias a toujours voulu quitter Blackcliff pour enfin devenir libre. Mais ce rêve a un prix : Laia, une jeune résistante, lui permettra de fuir s'il l'aide à faire évader son frère, enfermé dans la pire prison de Blackcliff. Malgré le risque, Elias n'hésite pas une seconde et décide de forcer son destin. Traqués par les Martiaux, les fugitifs ignorent que ce voyage les conduira jusqu'au cœur de l'Empire, où des dangers plus périlleux encore les attendent...
Ma note : 7/10 

J'ai beaucoup plus apprécié la lecture de ce deuxième tome plutôt que le premier. Déjà parce que je connaissais l'univers et les personnages mais aussi parce que j'ai trouvé que les intrigues étaient beaucoup plus fascinantes. On suit trois points de vues différents et donc trois personnages cette fois éparpillés un peu partout. On a donc la possibilité de découvrir le monde dystopique de Sabaa Tahir et je n'ai qu'un seul mot pour le décrire : WA-HOU. Autant je n'étais pas forcément convaincue par Blackcliff autant le reste de cette contrée m'a carrément enchanté. 

Quand on commence la lecture du tome 2, la première chose qu'on constate c'est qu'il n'y a pas d'éclipse. On est directement replongé dans la suite de l'histoire et par conséquent, dès les premiers chapitres l'action est bien présente. Pour ne pas vous spoiler, je ne parlerai pas des intrigues et de ce qui se passe dans ce tome puisqu'il s'agit de la suite d'une saga, néanmoins ce que je peux vous dire, c'est que ça bouge. Beaucoup. 

Si vous pensez que vous avez vécu le pire en lisant le premier tome, détrompez-vous. Sabaa Tahir a un talent pour faire souffrir ses personnages et leur faire connaître l'Enfer. J'étais AU BOUT DE MA VIE durant ce tome, je vous jure. J'avais l'impression de lire un espèce de Game of Thrones mais en plus sadique. Parce qu'à la différence de cette autre saga, nous n'avons pas cent milles personnages à qui nous attacher et personnellement, j'ai jeté mon dévolu sur Elias. Le anti-héros par excellence qui pourtant est plein de courage et détermination. Clairement, je vous le dis... N'importe qui sur cette planète voudrait avoir un Elias à ses côtés si c'est la fin du monde demain. C'est, d'ailleurs, pour moi le seul personnage qui ait un intérêt à mes yeux. Enfin, presque. 
Si je détestais Hélène dans le premier tome, j'avoue que j'ai revu mon jugement sur elle et que j'ai beaucoup aimé lire les chapitres de son point-de-vue. Son histoire m'a brisé le coeur, vraiment. Ce qu'elle fait, ce qu'elle devient, ce qu'elle est obligé de réaliser... C'était trop. J'ai vraiment hâte de la retrouver dans le troisième tome. 
Par contre, Laia... Insupportable. Vraiment. Elle n'est pas courageuse pour un sous et surtout HYPER égoïste, j'ai rarement vu ça. Alors, ok, ok, ok, il lui ait arrivé plein de malheur, bouuh.. Pauvre Laia, mais il arrive pire à Elias et à Hélène et ils prennent sur eux, ils sont braves et déterminés. Mais Laia n'est pas une Mask donc forcément le niveau n'est pas le même. Mais je me suis vraiment ennuyée en lisant ses chapitres. Genre vraiment. 

Parlons bien, parlons de la fin (mais sans spoil et juste en une ligne) : OH-MY-GOD. Voilà, ça sera tout pour moi. Pas la peine de m'étendre mais si vous voulez comprendre : lisez ce livre. 

La bise,
Cam.