20 mai 2017

▼ ZOOM SUR : Riverdale (Saison un)


Hello mes petits loups ! 

J'espère que vous allez bien et que vous avez passé une bonne semaine. Pour commencer le week-end, quoi de mieux que parler série ? Comme beaucoup de personnes en début d'année, j'avais entendu parler de la série Riverdale. Et comme beaucoup donc, je me suis laissée tenter par cette nouvelle série dont le résumé me faisait légèrement penser à Pretty Little Liars. 

Résumé de la série : Sous ses airs de petite ville tranquille, Riverdale cache en réalité de sombres secrets. Alors qu'une nouvelle année scolaire débute, le jeune Archie Andrews et ses amis Betty, Jughead, et Kevin voient leur quotidien bouleversé par la mort mystérieuse de Jason Blossom, un de leurs camarades de lycée. Alors que les secrets des uns et des autres menacent de remonter à la surface, et que la belle Veronica, fraîchement débarquée de New York, fait une arrivée remarquée en ville, plus rien ne sera jamais comme avant à Riverdale...

Genre : Thriller/Contemporain. 

Nombre de saisons : Une pour l'instant mais la deuxième est en route !

Nombre d'épisodes et format : 13 épisodes pour une durée de 40 minutes par épisodes. 


Ma note : 3/5 

Mon avis : J'ai trouvé la série captivante dans le sens où après avoir découvert le corps de Jason Blossom, on veut savoir ce qui s'est passé, on veut comprendre, on veut percer les mystères qui entourent Riverdale et ne pas rester dans l'inconnu. Les protagonistes sont comme nous ; ils cherchent la vérité d'une manière ou d'une autre. J'ai trouvé l'histoire bien menée malgré les querelles d'adolescentes que j'ai trouvé ô combien longues et légèrement de trop parfois. 
Je ne connais PAS DU TOUT le comic qui a inspiré la série donc je ne pourrais pas vous dire si l'histoire et les personnages sont respectés. Cependant, permettez-moi de dire une chose : MAIS QUELLE HORREUR ce personnage principal. 

Sérieusement, vous êtes d'accord avec moi non ? J'ai détesté Archie du début à la fin, il m'a tellement agacé, je le trouvais un coup trop arrogant et sûr de lui, un coup victime incapable de savoir quoi faire dans sa vie. Mais mon dieu... Et puis son côté "tombeur-je-me-tape-tout-ce-qui-se-passe" on est d'accord que c'est hyper relou, pas vrai ? Et que je passe d'une à une autre puis encore une nouvelle, oh et finalement non je préférais avant. Mais olalala ! L'HORREUR ! Pour le coup, j'aurais préféré que ce soit lui qui soit mort dès le début. Je n'ai pas non plus aimé Veronica que j'ai trouvé agaçante. En soit, le personnage n'est pas mauvais mais pour le coup c'est vraiment physique, l'actrice m'insupporte et par conséquent je n'ai pas apprécié le personnage de Veronica.
PAR CONTRE, j'ai adoré Betty, Jughead et Cheryl qui ont été à mes yeux les personnages les plus travaillés et logiques de la série. Je ne sais pas pourquoi mais Cheryl m'a énormément fait penser à Lydia dans la saison un de Teen Wolf, quand tout le monde était persuadée que c'était la rouquine un peu trop stupide et méchante alors qu'elle se protégeait afin de ne pas s'attacher aux autres. Par cette ressemblance, son évolution m'a beaucoup plu et je l'ai trouvé tellement touchante dans le dernier épisode. La popularité ne fait pas tout, finalement. 
Et puis... Bon, j'en parle de Betty et Jughead, sérieusement ? Aucun spoil, bien évidemment mais ce sont les deux amis les plus cools de la planète Terre et ceux qui ont le plus apporté au cours de la saison une. Pendant que cet espèce d'abruti d'Archie courrait après la musique ou des filles, Betty et Jughead se sont associés pour retrouver pièce par pièce le puzzle manquant au cas Jason Blossom. C'est grâce à eux que l'affaire à avancer mais aussi parce qu'ils étaient les plus dévoués à la cause. Si j'ai continué la série, c'est bien grâce à eux, je vous le dis. 

ATTENTION -- Ne continuer pas plus loin si vous n'avez pas terminé la saison une. 

Bon, on parle, on parle mais qu'en est-il vraiment de mon avis sur le final de la saison une? Et bien je suis sur les fesses mesdames et messieurs, OUI OUI. 
Il s'est passé beaucoup de choses et franchement j'aimé aimé le fait qu'on découvre qui était le tueur de Jason un épisode avant la fin. Je trouve que ça a permis de faire une ouverture correcte sur la saison deux et sur ce qui allait se passer. L'image finale était choquante et encore une fois, je me dis "POURQUOI CE N'ETAIT PAS ARCHIE?" mais il n'y aurait eu 0 suspense : le héros (si idiot soit-il) ne meurt jamais dans les séries adolescentes. Et franchement, c'est bien dommage ! :') 

Ce qui m'intéresse de voir dans la saison deux, c'est surtout Polly et ses bébés. Mais aussi que vont devenir les Blossom ? Plus de famille, plus de maison, un retour à zéro pour cette si riche famille. Et franchement... Chéryl, elle est trop BAD-ASS. J'ai pas les mots pour décrire le panache de cette nana qui se fout royalement des conséquences de son acte. 
Pour ce qui est de Jughead, j'avais le coeur déchiré par rapport à son père et sa situation. Archie toujours insupportable du début jusqu'à la fin, tout autant que son paternel d'ailleurs. D'AILLEURS, suis-je la seule à aimer la mère de Betty ? Moi je trouve qu'elle est hyper courageuse et maternelle à sa manière, elle protège ses filles comme une lionne enragée. ET ELLES ONT UN GRAND FRERE, je me demande bien qui c'est et si on le connait déjà ou est-ce qu'il va débarquer dans la saison deux ? Bref, beaucoup d'interrogations et une envie vraiment intense de découvrir la saison deux. 

Cette série n'a pas été un coup de coeur pour autant ; les rebondissements et histoires d'adolescents c'était parfois un peu trop pour moi. Genre "machine" couche avec tel et omg ça se fait tellement pas, etc. Pareil, j'ai pas forcément apprécié les chansons dans Riverdale, enfin je veux dire quand les acteurs chantaient. J'pense que c'était pour alléger un peu l'ambiance de la série mais moi ça m'a plus agacé qu'autre chose ; si j'voulais regarder une série adolescente où ils dansent et chantent, j'aurais regardé Glee. 

ENFIN VOILA pour mon avis mes petits loups ! Et vous, vous en avez pensé quoi de cette série ? 

La bise, 
Cam.