26 mai 2017

▼ Parlons bien, parlons saga #4 - The Winner's Trilogy


Salut les petits loups ! 

On se retrouve aujourd'hui pour parler à nouveau trilogie. Si vous suivez mon activité livresque sur instagram, vous savez sans nul doute qu'en avril j'avais lu The Curse écrit par Marie Rutkoski et publié aux éditions Lumen en lecture commune avec Maë. En proie à un énorme coup de coeur pour ce premier tome et ne pouvant me résoudre à attendre la suite, nous avons décidé de nous procurer la suite en VO pour savoir de quelle manière se terminerait cette sublime saga. 
Pour ne pas vous spoiler, sachez que je ne regrouperai pas les trois tomes ensemble et que je parlerai du premier tome avant puis des deux derniers après, afin que vous ne soyez en aucun cas soumis à de gros spoiler ! 

L'HISTOIRE : On suit Kestrel, fille d'un riche général, dans un monde dystopique très éloigné du monde. Dans celui-ci s'oppose plusieurs peuples : Les Valorians et les Herranis. Le premier est une population généralement basée sur le maniement des armes et les techniques stratégiques pour conquérir quand le deuxième a un lien plus doux et sensible envers le monde et la nature, grands amateurs des arts et de la médecine. Deux grandes nations voisines qui vivaient en paix jusqu'à ce que les Valorians décident de les envahir via une guerre pour agrandir leur territoire. En quelques mois Herran tomba et les habitants devinrent des esclaves tandis que les conquérants s'installaient chez eux en tout impunité. 
Dix ans plus tard, on suit donc Kestrel qui est la fille tant respecté du général qui gagna les terres d'Herran. Traitée presque comme une princesse, c'est une jeune fille bien éduquée qui cache néanmoins un tempérament agile pour la manipulation et les stratégies militaires. Peu habile avec une arme, son point fort se cache sous sa longue chevelure dorée. Un beau jour, Kestrel tombe sur une vente aux enchères d'esclave et voit un garçon prénommé Arin. Sans vraiment comprendre pourquoi et méprisant pourtant ce genre de pratiques, elle va surenchérir sur lui et payer un prix bien trop elevé pour un simple esclave. Remportant les enchères, elle ne se doute pourtant pas que sa rencontre avec Arin va chambouler sa vie, son monde, son existence. Et celui de toutes les personnes vivant dans ce monde. 

AUTEUR : Marie Rutkoski. 

EDITEURS : Lumen pour la VF et Farrar Straus Giroux pour la VO. 

GENRE : Dystopie. 

NOMBRE DE TOMES : Trois. 



THE CURSE - TOME 1 

MA NOTE : 5/5 

MON AVIS : Vous vous en doutez, je n'aurais pas acheté la suite si le premier tome ne m'avait pas convaincu, SURTOUT en VO moi qui était de base complètement nulle. Ce premier livre est un délice, j'ai adoré découvrir l'histoire de Kestrel et pénétrer dans ce monde complètement dystopique. C'est à couper le souffle, l'histoire est TELLEMENT bien menée, on ne s'ennuie jamais et c'est rebondissements sur rebondissements. La plume de l'auteure est fluide, bien menée avec un rythme que je trouve singulier puisque les tournures de phrases sont, je trouve, très poétiques.
L'introduction à ce monde dystopique est peut-être considéré comme lent pour certains mais pas à mes yeux. Habituée à ce genre littéraire et aux romans fantastiques, je sais que pour qu'un roman soit réussi, il faut avant tout comprendre les bases et dans ce tome-ci l'historique même des peuples l'habitant. Surtout que, franchement, c'est raconté au sein de l'histoire et d'une manière pas du tout ennuyante. L'action continu de perdurer tandis qu'on continue toujours d'en apprendre sur l'univers riche de Marie Rutkoski, mais pas que. Les personnages sont vraiment travaillés et si on y retrouve qualités comme défauts, c'est sans nul doute leurs manières de penser qui a su me séduire.
Deux protagonistes principaux. Un garçon et une fille. Un herrani et une valorienne. Un esclave et une maitresse. Franchement rien que ça, faut avouer que ça fait rêver, non ? Je ne vous spoilerai pas sur leurs diverses aventures dans ce tome un mais mon Dieu, c'est fou à quel point j'ai pu m'attacher à eux. Ensemble, ils forment une équipe de tonnerre et je ne compte pas le nombre de fois où j'ai eu un sourire idiot sur le visage en lisant leurs divers dialogues. Ils sont hilarants, parfois, vraiment !

La fin de l'histoire m'a laissé complètement sans voix aussi, franchement je vous assure autant quelques éléments du livre laissait suggérer un peu la tournure des évènements mais alors la fin, je ne m'y attendais pas du tout et si vous avez lu ce premier opus, VOUS SAVEZ DE QUOI JE PARLE. Et je ne sais pas comment vous avez fait pour ne pas foncer lire le tome 2 en VO, moi j'en ai été incapable !

WARNING : Ne lisez pas la suite si vous ne voulez pas être spoilé sur certains éléments des deux tomes suivants. 

THE CURSE - TOMES 2 & 3 

MA NOTE : 4/5 

MON AVIS : Quand j'ai retrouvé l'univers de Marie Rutkoski, un mois après avoir fini le tome 1, j'avais encore tous les éléments en tête et fort heureusement car il y a très peu de rappel des faits. Je savais donc dans quel état d'esprit j'avais laissé les personnages de The Curse. Et quelle JOIE de les retrouver et de voir la suite des évènements. Franchement, le tome deux a été un gros coup de coeur. Le nombre de fois où j'ai eu le coeur serré, j'ai même réussi à verser une petite larme et croyez-moi... Ce n'est pas souvent ! Dans le deuxième tome, on retrouve Kestrel mêlée à des jeux de pouvoirs extrêmement risqués au sein de la cour de l'Empereur, au sein même de la capitale Valorienne. Jouant double jeu, elle se dit fidèle à la gloire de son peuple et soutient par de faux sourires la cause de l'Empereur et du Général Trajan, son père. Mais ce n'est en aucun cas la vérité et pour garder en vie Arin, elle va devoir jouer la comédie même devant lui, se faisant passer pour quelqu'un qu'elle n'est pas. Kestrel va être énormément isolée durant ce tome et franchement, c'est hyper frustrant et difficile. Les deux protagonistes se rencontrent finalement très peu - pour autant, je n'ai pas vu passer les pages - et à chaque fois c'est vraiment explosif et avec une tension palpable qui a su me couper le souffle plus d'une fois.
Je ne vous dis pas la frustration que m'a procuré ce deuxième tome, j'étais TELLEMENT à fond et si désespérée pour Kestrel. Franchement, le sort s'est vraiment acharné contre elle.

Comme à son habitude, Marie Rutkoski nous écrit une fin digne des plus atroce et le suspense reste à nouveau à son comble. Et fort heureusement, j'avais le tome trois avec moi donc j'ai pu enchainer dessus bien. Néanmoins, ce tome-ci fut moins un coup de coeur pour moi et j'ai trouvé le début trèèèèèès long. Et frustrant mais beaucoup trop, au point que j'en avais vraiment marre. Je trouvais que ça tournait un peu en rond, que l'action ne faisait qu'être menée au ralenti et j'ai trouvé que c'était trop. Beaucoup trop. Je veux dire, vis à vis de la relation de Kestrel et Arin, on repartait réellement à zéro et franchement ça m'a blasé. Après tout ce que Kestrel et Arin avaient subi, j'estimais que dans ce dernier tome ils avaient droit à leur part de bonheur et la première moitié du livre ne m'a pas du tout satisfaite. Cependant, la deuxième partie du livre a su se rattraper même si j'avoue avoir trouvé la fin un peu trop facile. Je ne m'attendais pas à ce que ça se termine comme ça mais bon, après tout... Pourquoi pas ! Au moins, j'ai été surprise jusqu'à la fin.

POUR CE QUI EST DU NIVEAU DE DIFFICULTE EN ANGLAIS, sachez que je n'ai eu aucune difficulté durant ma lecture du tome deux, néanmoins dans le tome trois c'était un peu plus ardu puisque ça demandait un vocabulaire plus précis et notamment durant les scènes de batailles (navales ou terriennes). Pour autant, je ne pense pas que ça soit insurmontable et j'ai réussi à comprendre le sens final donc même si quelques éléments m'échappaient, ça ne me gênait en rien dans ma lecture ! 😉

Dans tous les cas, je sais déjà que j'achèterai les tomes manquants à ma collection en VF et les relire parce que j'ai vraiment adoré cette trilogie !

Et vous, avez-vous lu The Curse ? 

La bise! 
Cam.